Profil de formateur 2.0 : infopreneurs, blogueurs, youtubeurs

Profil de formateur 2.0 : infopreneurs, blogueurs, youtubeurs

Les formateurs professionnels en présentiel ne sont pas les seuls à pouvoir s’orienter vers une activité de formateur 2.0. Les freelances, prestataires de services pédagogiques au sens large, ont aussi un profil pertinent. Découvrez pourquoi !

Cet article s’inscrit dans le prolongement de l’article « Qui peut devenir formateur 2.0 ? », que nous vous invitons à lire au préalable.

Internet regorge de freelances aux profils diversifiés qui fournissent d’une façon ou d’une autre des contenus de valeur à leur audience. Ces profils sont aujourd’hui incités à voir la formation à distance comme une activité connexe, ou plutôt comme un approfondissement de leur activité, compatible avec leur parcours et leurs aspirations. Ils ont des qualités non-négligeables pour réussir dans la formation digitale.

1. Les infopreneurs

Depuis une quinzaine d’années, une nouvelle tendance provenant des États-Unis a fait son apparition en France : l’infoprenariat. Les infopreneurs sont des entrepreneurs de l’information. Ils vendent à distance de l’information sur tous supports (ebooks, vidéos dans un espace-membre, etc.).

Ce mouvement, en constante évolution et difficilement quantifiable (environ 100 000 infopreneurs francophones), est porté par un discours motivé principalement par l’appât du gain. Une motivation comme une autre, et qui a son sens, mais qui distrait parfois les infopreneurs des éléments essentiels de leur business.

En effet, peu de personnes se revendiquant comme des « infopreneurs » peuvent être réellement qualifiées de formateurs 2.0.

Leurs offres de formation manquent (souvent) de qualité pédagogique et d’accompagnement. Nombreux sont ceux qui, sur internet, confondent « formation » et « information ». L’information ne prétend pas à la cohérence et à la progressivité de la formation, elle est brute et ne donne pas lieu à un accompagnement particulier.

Les intentions et l’honnêteté des infopreneurs ne sont pas critiquables, elles sont même louables (y compris la volonté de tirer des revenus conséquents de leur activité). L’infoprenariat est à l’origine d’un mouvement plein d’espoir, rêvant d’une circulation des idées sur le Web, source de revenu pour tous.

Le souhait d’un infopreneur est avant tout d’être indépendant, et de vivre de sa passion et de son expérience. Rien de plus compréhensible.

  • Mais malheureusement peu d’entre eux ont pris conscience qu’avant de générer des profits, toute entreprise demande du travail, une réflexion stratégique, et des efforts constants sur la qualité.
  • Peu d’entre eux ont compris que mettre l’apprenant au cœur de leur stratégie est la seule solution viable à long terme. Très peu parviennent à tirer leur épingle du jeu, car ils se fondent sur les conseils erronés et les pratiques peu scrupuleuses de certains vendeurs de rêve…
  • Cette grande communauté d’infopreneurs, souvent déçus de leurs résultats, commence à prendre conscience de ses atouts. Ces formateurs 2.0 aspirent à mettre à profit leurs compétences au service d’une activité qui leur ressemble et dont ils seraient fiers.

Les infopreneurs ont été formés à des techniques de vente sur internet, ils sont parfois aussi blogueurs et youtubeurs eux-mêmes. Ils ont des bases de contacts importantes qu’ils peuvent atteindre efficacement s’ils souhaitent proposer leurs offres.

formateur 2.0

 

Ils ont donc tout intérêt à professionnaliser leurs pratiques et à crédibiliser leur image. Ils ont l’opportunité d’opérer une mue et de devenir de véritables formateurs 2.0.


Pour télécharger ce guide, inscrivez-vous et devenez membre privilégié de Marketing Bienveillant.

Devenir formateur en ligne 2.0

2. Les blogueurs

Le blogueur partage régulièrement des articles avec sa communauté de lecteurs. Il existe des blogs sur tous les thèmes, aussi bien centrés sur la vie professionnelle que sur la vie personnelle.

blogueur formateur 2.0

Ce formateur 2.0 utilise ses articles pour crédibiliser son expertise, se positionner sur Google, attirer des lecteurs et parfois vendre des prestations complémentaires (formation ou coaching par exemple).

Il cherche un moyen d’exploiter commercialement son trafic, sa communauté, tout en continuant à se faire plaisir. La formation en ligne apparaît comme la continuité évidente de son activité : il s’agit de dépasser le partage d’information pour aller vers la formation à valeur ajoutée.

Il profite d’un trafic et de compétences digitales facilement mobilisables pour vendre ses offres de formation. Un blogueur qui a du succès est une personne qui a su être identifiée comme crédible dans son domaine d’expertise, une personne qui a une plume agréable à lire, qui sait écrire en prenant en compte les contraintes du web, et qui sait peut-être même optimiser ses pages pour le référencement naturel. Autant de qualités utiles pour devenir formateur 2.0.

3. Les youtubeurs

Le youtubeur fait généralement partie de la génération des « digital natives » née dans les années 80 et 90. Il a bien compris la puissance du média vidéo et a décidé de s’en servir pour partager son savoir, et fidéliser une communauté.

Finalement, la démarche est proche de celle du blogueur. Il propose de l’information gratuite à travers ses vidéos, et amène parfois les visiteurs de sa chaîne vers des offres complémentaires (formation, conseil etc.).

Par ailleurs, de nombreux youtubeurs se lancent uniquement par passion, sans volonté initiale de faire des bénéfices. Ils découvrent le potentiel commercial de leur visibilité lorsque le succès est au rendez-vous. Mais rares sont ceux qui attirent suffisamment de trafic sur leur chaîne pour être courtisé par les grandes entreprises en quête d’espace publicitaires.

formateur 2.0

Aujourd’hui, les youtubeurs se rendent compte qu’ils ont une place hybride dans l’économie du savoir, et ils ont tout intérêt à proposer des formations à distance plus développées à leur communauté.
Ils savent faire des vidéos et des présentations animées, ils n’ont pas peur de développer des médias en ligne. Les youtubeurs manquent de connaissance en pédagogie, mais ils ont commencé à animer une communauté.

Ils ont l’habitude de proposer des contenus gratuits et savent que cela est nécessaire pour gagner la confiance de leurs prospects. Ceux qui ont du succès savent aussi jouer de leur personnalité et projeter un fort dynamisme dans leurs vidéos. Surtout, le Youtubeur jouit, comme le blogueur, d’un trafic important rapidement mobilisable. Là encore, le Youtubeur possède déjà des qualités essentielles d’un formateur 2.0.

Prêt pour devenir formateur 2.0 ?

Finalement, que vous soyez un infopreneur, un blogueur ou un youtubeur, ou tout autre freelance souhaitant faire de la formation une activité complémentaire, proposer des formations e-learning de qualité est une opportunité pour :

  • vous diversifier,
  • pour approfondir votre activité,
  • et pour passer à la vitesse supérieure.

Mais cette transformation ne peut se faire que si vous :

  • professionnalisez vos pratiques ;
  • et si vous mettez l’accent sur la qualité de vos prestations.

En bref, pour devenir un(e) formateur (trice) 2.0, vous aurez à augmenter la valeur-ajoutée
de vos prestations :

  • concevoir des formations pédagogiques ;
  • animer vos communautés d’apprenants ;
  • accompagner vos clients dans leur progression ;
  • évaluer l’acquisition des connaissances et des compétences ;
  • piloter les résultats…

Et vous, vous reconnaissez vous dans l’un de ces profils ? Envisagez-vous d’exploiter vos compétences digitales au service d’une offre de formation de qualité ?

Profil de formateur 2.0 : infopreneurs, blogueurs, youtubeurs
5 (100%) 6 votes

Ne manquez plus rien !

Devenez Membre Privilégié

de Marketing Bienveillant

Je veux m’inscrire…

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter


Fenêtre modale pour formulaire SG 01
Notez cet article