La formation elearning : hier une option, aujourd’hui un incontournable

La formation elearning : hier une option, aujourd’hui un incontournable

Vous hésitez (encore) à devenir formateur en ligne ? Pourtant, la formation elearning ou blended-learning est massivement demandées par les entreprises et les particuliers.
Les raisons qui en font un dispositif pédagogique devenu incontournable ne manquent pas.

Cet article vous propose de faire le point sur :

  • L’ampleur de la demande-client en formation elearning.
  • Les arguments en faveur de la formation à distance pour augmenter la qualité de vos formations
  • Les arguments pour convaincre vos clients du côté économique et pratique de l’elearning

La formation en ligne a largement pénétré les pratiques d’apprentissage, et représente des avantages considérables pour les entreprises ou les particuliers, en termes de coût, de temps et de liberté. Aujourd’hui, il est essentiel de tenir compte de l’évolution de la demande, si vous souhaitez acquérir une clientèle plus large et pouvoir la fidéliser.

SOMMAIRE

La formation elearning répond à la demande du marché

⇒ Le point de vue des entreprises

La tendance pour la formation elearning

Le baromètre de l’Afinef, réalisé auprès de plus de 200 entreprises des secteurs privés et publics de toutes tailles, remarquait déjà en 2015 une installation durable de l’e-learning. En 2015, 90% des entreprises utilisaient l’e-learning, et 60% l’avaient adopté depuis plus de 3 ans. Cette demande a très certainement encore progressé jusqu’en 2018.

Et la tendance ne va pas s’arrêter ! Dans le baromètre de l’Afinef, lorsque l’on pose la question aux entreprises quelle est la part d’e-learning qu’ils anticipent en 2020 :

  • 30% des entreprises prévoient que 50 à 100% de leurs actions de formation seront en e-learning ;
  • 31% des entreprises prévoient que 25 à 50% de leurs actions de formation seront en e-learning ;
  • 32% des entreprises prévoient que moins de 25% de leurs actions de formation seront en e-learning.
marketing bienveillant

La formation en ligne n’est donc plus un phénomène de mode minoritaire. Elle devient un fait majeur du marché de la formation qui ne peut plus être ignoré.

Les motivations des entreprises pour l’e-learning

Les entreprises ont aujourd’hui de très nombreuses motivations pour recourir à la formation en ligne :

  • 63% des entreprises évoquent les avantages de réduction et optimisation des coûts de formation ;
  • 56% des entreprises évoquent la qualité et l’efficacité de la formation ;
  • 54% des entreprises évoquent la possibilité de déployer des formations à plus large échelle et pour plus de salariés ;
  • 53% des entreprises évoquent la rapidité de déploiement des actions de formation, et la réactivité que cela génère ;
  • 51% des entreprises évoquent les bienfaits d’une rénovation des approches classiques de la formation.
formation elearning économique
Elearning est économique

Ainsi les entreprises voient la formation e-learning comme un gain de temps et d’argent pour leurs salariés.
En effet, lorsque la formation s’effectue en présentiel, l’entreprise doit payer des frais annexes comme les transports ou encore le logement.
La formation elearning lève cette contrainte en permettant au salarié d’effectuer éventuellement sa formation de chez lui ou en dehors du lieu de travail.

La solution du e-learning est également bénéfique pour les petites structures du type TPE ou PME. Ces dernières, au vu de l’effectif, peuvent difficilement supporter l’absence d’un salarié, en particulier pour des postes clefs de relation-client ou de management. La formation elearning en dehors du temps de travail peut maintenir la présence du salarié à son poste.

⇒ Le point de vue des particuliers

La demande croissante en e-learning par les individus eux-mêmes est difficilement quantifiable, puisqu’aucune étude n’a été publiée sur le sujet. Néanmoins, un faisceau d’indices tend à indiquer cette tendance.

Le rapport des ménages français à la formation professionnelle continue est en mutation. Les salariés ont conscience de la nécessité d’investir plus dans leur propre formation tout au long de la vie. Ils évoluent dans un contexte économique qui nécessite des mises à jour de compétences ou des réorientations plus fréquentes.

Ce changement d’état d’esprit se ressent dans le financement de la formation.

En 2009, la dépense de formation professionnelle continue par les ménages à leurs propres frais (sans financements OPCA, Pôle Emploi ou autres) représentaient 1081 milliards d’euros. Cinq ans plus tard, en 2014, cette même dépense par les ménages est passée à 1366 milliards d’euros.

On constate donc une augmentation de 26,4 % de la dépense sur 5 ans. C’est la preuve d’une prise en charge accrue par les individus.

la formation digitale
Les jeunes aiment la formation digitale

Cette tendance semble particulièrement vraie pour les plus jeunes actifs. Selon une étude réalisée par ManPower dans 25 pays auprès de 19 000 jeunes nés entre 1982 et 1996.
93 % des membres de la génération Y se disent prêts à consacrer de leur temps et/ou de leur argent pour se former davantage.

Cette génération Y est également celle qui est née avec internet, et qui est particulièrement habituée à en faire usage au quotidien. La préférence croissante des jeunes actifs pour des solutions de formations digitales et flexibles se matérialise par exemple, depuis quelques années, par l’engouement autour du format des MOOC (massive open online courses).

Ces formations, fondées sur la gratuité, l’autonomie de l’apprenant et l’échange sur des forums, est une preuve récente de la façon nouvelle dont cette génération conçoit sa montée en compétences. Les jeunes actifs sont prêts à rechercher par eux-mêmes les solutions à leurs besoins.

Par ailleurs, la réforme à venir de la formation professionnelle continue s’oriente également vers une place renforcée du choix personnel des individus. La création du compte personnel de formation (CPF) avait déjà été un dispositif de responsabilisation des individus (au détriment des organisations).

Les orientations de la réforme annoncées par le gouvernement à l’automne 2017 promettent d’accentuer ce changement : le financement du CPF passerait de 0,2% de la masse salariale des entreprises à un taux bien supérieur, pour devenir probablement le premier poste de financement.

Parallèlement, le gouvernement a annoncé vouloir réduire (voire supprimer) le rôle d’intermédiaire des OPCA (les OPCA vont être réduits de près de moitié et transformés en opérateurs de compétences), et le remplacer par une autorité indépendante chargée d’effectuer de façon centralisée la sélection des formations de qualité éligibles au financement. Le marché s’oriente donc vers une désintermédiation qui laisse la place aux choix personnels.

A l’avenir, pourquoi les particuliers choisiront la formation elearning ?

Dans ce contexte, les individus se tourneront à l’avenir davantage vers des formations à distance, et ce pour plusieurs raisons :

Parce ce qu’elles sont :

  • généralement moins chères,
  • plus en phase avec leur désir de flexibilité et de liberté d’organisation,
  • aujourd’hui de plus en plus visibles sur internet via les moteurs de recherches,
  • suivies par le salarié en dehors de ses heures de travail, lorsque son employeur ne soutient pas le projet de formation via le CPF.

En effet lorsqu’un particulier effectue une formation en présentiel, ce dernier est contraint de s’adapter au formateur. Ainsi selon l’offre de formation, il doit se rendre à une certaine heure dans un lieu indiqué. Ce qui n’est pas toujours évident à conjuguer avec sa vie personnelle et professionnelle.
De plus, la formation à distance étant généralement à un prix plus bas, cette dernière sera plus facile d’accès pour un particulier, qui doit la payer lui même dans ce cas.

La demande-client a bel-et-bien connue une révolution ces dernières années. Les entreprises voient dans l’e-learning un gain de temps, d’argent et d’efficacité. Du côté des particuliers, la formation en ligne représente un gain d’argent mais aussi un gain de liberté et d’autonomie.

Si vous vous lancez dans l’activité de formateur, n’oubliez pas la place centrale de la formation en ligne aujourd’hui.
Vous êtes déjà formateur et avez vos clients ? N’oubliez pas que vos clients actuels attendent peut-être d’être convaincus par l’e-learning.

Après avoir lu cette analyse de la demande-client, êtes-vous prêt(e) à vous lancer en ligne et devenir formateur en elearning ?

Pour télécharger ce guide, inscrivez-vous et devenez membre privilégié de Marketing Bienveillant.

Devenir formateur en ligne 2.0

Augmentez la qualité de vos formations grâce à l’elearning

Vos clients (votre entourage ou vous-même) peuvent encore douter de l’apport réel du e-learning (formation à distance) à la qualité de la prestation. Il suffit parfois de quelques arguments concrets pour lever les doutes. Voici 6 arguments chocs pour convaincre (et vous convaincre) que l’elearning est un atout pour la qualité.

Note : les arguments développés ci-dessous sont valables aussi bien pour la formation elearning que pour le blended-learning (combinaison entre présentiel et distanciel). Ils peuvent vous aider à mieux défendre votre démarche, mais également à découvrir comment améliorer la qualité de vos offres.

1 – Une expérience de formation continue et communautaire

Désavantage en présentiel

Les apprenants sont habitués à participer à des « journées de formation ». Ils perçoivent la formation comme un événement ponctuel, qui commence à 9h et s’arrête à 17h, et se clôt définitivement au moment où il sort de la salle. Bien souvent, les apprenants n’ont eu aucun moyen d’entrer progressivement dans l’apprentissage en amont de la session, et d’en exploiter tous les aspects en aval de la session.

⇒ Avantage à la formation elearning et blended-learning

Les apprenants participent à un « parcours de formation », qui regroupe plusieurs dimensions et s’étale sur un temps plus long. En blended-learning, le parcours e-learning peut notamment intervenir avant et après la session en présentiel.

Le formateur peut même aller plus loin en proposant un accès prolongé aux contenus de formation et aux forums, ou encore proposer un club post-formation pour créer une communauté et fidéliser des clients. Le formateur ne propose pas un événement, il propose une « expérience » prolongée.

2 – L’optimisation des formats et le recentrage du présentiel sur l’humain

⇒ Désavantage en présentiel

Dans une formation en présentiel, l’ensemble des notions est abordé en face-à-face, y compris des notions qui pourraient aisément être découvertes et évaluées en plus grande autonomie. Le formateur adopte encore trop souvent un dispositif « descendant » même lorsque cela n’est pas nécessaire.

⇒ Avantage à l’elearning et et blended-learning

En e-learning, les notions théoriques et les applications individuelles qui peuvent être réalisées en ligne sont faites à distance, tout en dynamisant les forums pour susciter l’interaction.

En blended-learning, le temps dédié au présentiel est réduit et optimisé pour ne garder que les activités d’application pratique et de créativité collective. Le présentiel se recentre véritablement sur l’humain et sur l’action.

3 – Une assimilation et un ancrage des connaissances durable

⇒ Désavantage en présentiel

Le formateur a souvent tendance à condenser une masse d’information très importante en un temps très réduit. L’apprenant n’a pas le temps nécessaire pour assimiler les notions, les appliquer, et les mémoriser. Le formateur pense souvent à tort qu’une session présentielle est plus propice aux questions, mais en réalité l’apprenant n’a pas le temps de mûrir toutes ses interrogations.

⇒ Avantage à la formation à distance et blended-learning

Le formateur en ligne étale dans le temps la découverte des notions, et leur mémorisation, en prenant soin de les évaluer fréquemment.

Les questions et remarques que les apprenants peuvent déposer sur les forums sont pertinentes puisqu’elles s’appuient sur un temps de réflexion plus long. Chacun a l’opportunité de participer aux échanges sans être contraint par une limite de temps et par un programme serré. Finalement, la formation e-learning ou blended-learning peut permettre d’aller plus en profondeur dans les sujets à traiter.

4 – Une évaluation et un suivi de la progression plus fréquent et précis

⇒ Désavantage en présentiel

Le formateur évalue les apprenants en général une fois par jour de formation, parfois moins. On a souvent une évaluation tout à la fin de la formation, mais pas d’évaluations intermédiaires et en autonomie. L’apprenant avance sans avoir une idée claire de sa progression.

⇒ Avantage à la formation à distance et blended-learning

Le formateur évalue très fréquemment l’acquisition des connaissances par des quiz, et il évalue également la maîtrise approfondie ou l’application pratique par des questions ouvertes. L’évaluation sert à éclairer l’apprenant, elle est plus courte, plus digeste. Elle est également moins stressante puisqu’elle est réalisée chez soi sur les plages horaires qui conviennent, sans le poids du regard de l’autre.

5 – L’analyse rapide et systématique de la satisfaction des apprenants

⇒ Désavantage en présentiel

Le formateur réalise généralement un court sondage sur une feuille qu’il distribue à la fin de la formation. Les apprenants le remplissent à la hâte lorsqu’ils ne pensent qu’à une chose : rentrer chez eux. Le formateur est obligé de compiler lui-même les résultats, et comme c’est fastidieux, ce n’est pas toujours pris en compte.

Le formateur a aussi la possibilité d’envoyer par mail un sondage en ligne peu de temps après la formation. Les apprenants n’ont aucune incitation à le remplir, et le taux de réponse est parfois trop faible pour une interprétation rigoureuse.

⇒ Avantage à la formation elearning ou blended-learning

Dans une formation en ligne, le formateur peut inclure une demande de témoignage et une évaluation de la qualité de la formation obligatoirement en fin de formation. L’apprenant doit réaliser l’évaluation pour valider l’ensemble du parcours.

Par ailleurs, le formateur a la possibilité de garder ses apprenants sur sa plateforme et faire une évaluation à froid pour estimer l’impact de la formation à long terme. Le sondage est automatisé : plus rapide et facile à diffuser et à interpréter.

6 – La personnalisation des formations et l’augmentation de l’engagement

⇒ Désavantage en présentiel

Le formateur ne récupère pas d’informations précises sur les apprenants en amont de la formation.

Il est d’usage de commencer par un tour de table. Chacun se présente en quelques mots et exprime succinctement ses motivations, mais les projets personnels sont très faiblement exploités sur le fond. Le formateur n’a pas le temps de bien connaître les problématiques de chacun.

Par ailleurs, le formateur fait rarement une évaluation de la maîtrise des prérequis et du niveau de départ. Et si elle est réalisée, les résultats ne sont que très partiellement utilisés pour orienter la formation.

⇒ Avantage à la formation à distance et blended-learning

Le formateur peut recueillir très en amont, via un questionnaire en ligne, des informations sur les projets et motivations personnelles.  Et se servir de ces informations pour animer les forums ou préparer la session en présentiel.

Par ailleurs, le formateur peut aussi évaluer le niveau de départ, et le niveau de progression sur les notions vues en e-learning. Il peut ainsi ajuster les contenus suivants, ou ajuster le déroulement de la session en présentiel. Au global, le formateur se donne les moyens de personnaliser la formation, en fonction des projets et du niveau. Rien de mieux pour susciter la motivation et l’engagement des apprenants !

Avec tous ces arguments, vous ne devriez plus être à court d’idées pour démontrer à vos clients la qualité de vos offres en ligne. Vous pouvez défendre le bien-fondé de votre démarche de transformation digitale.

Et vous, avez-vous trouvé d’autres arguments pour convaincre vos clients ? Ou exploitez-vous d’autres éléments en e-learning pour augmenter la valeur de vos formations ?

Comment convaincre vos clients du côté pratique et économique de la formation à distance ?

Vous pensez que la formation elearning et le blended-learning sont à la fois plus économiques et plus pratiques pour vos clients, entreprises ou particuliers ? Mais vous ne savez pas comment formuler efficacement vos arguments ?  Voici 3 arguments percutants qui ne manqueront pas de convaincre !

Note : les arguments qui vont suivre sont valable aussi bien pour du eLearning que pour du blended-learning.

1 – Diminution du coût d’opportunité pour les entreprises

Dans le domaine de la formation, le coût d’opportunité (qu’on appelle aussi le coût de renonciation) correspond à ce à quoi l’entreprise renonce en faisant le choix de former ses salariés. Autrement dit, il regroupe tout ce qu’elle aurait pu faire avec le temps et l’argent qu’elle consacre à la formation.  Par conséquent, pour toute entreprise, le coût d’opportunité de la formation est égal à :

  • la valeur qu’aurait produit le salarié en restant à son poste de travail, et pour lequel il perçoit une rémunération ;
  • les autres investissements (production, publicité…) qu’aurait pu faire l’entreprise en dirigeant son argent vers un autre but.

Beaucoup d’entreprises voient la formation comme une dépense secondaire, avec un fort coût d’opportunité. Une majorité d’entreprise, les TPE ou les PME, ne peuvent pas se permettre de laisser leurs salariés s’absenter pour une formation :

  • d’une part parce-que le temps d’absence est une perte pour l’entreprise, c’est un temps que le salarié ne passe pas à créer de la valeur en interne ;
  • d’autre part, parce-qu’une absence sur un poste-clé peut être très complexe à gérer, lorsqu’il s’agit par exemple d’un manager d’équipe, d’une personne en contact direct avec la clientèle, ou lorsque la personne est indépendante et travaille seule.

⇒ Désavantage du présentiel

L’ensemble du temps de formation en présentiel représente une perte de temps de travail pour l’entreprise. Le salarié est obligé de s’absenter. Il reste rémunéré pendant la formation, mais ne « produit » rien pendant ce temps et son absence peut même générer des dommages.

⇒ Avantage en elearning et blended-learning

L’employeur peut négocier avec ses salariés pour que la formation soit suivie en dehors des heures de travail. Dans le cas d’une formation en eLearning, le coût d’opportunité disparaît. En ce qui concerne la formation en blended-learning, le temps dédié au présentiel est réduit, les salariés sont moins absents, et le coût d’opportunité diminue.

2 – Allègement des contraintes d’organisation personnelle

En formation, se déplacer est bien souvent une nécessité. Mises à part les formations intra-entreprises, les apprenants doivent se rendre jusqu’à une salle de formation qui peut être très éloignée de leur domicile. La distance nécessite une organisation pour le transport et le logement.

Or de nombreuses personnes rencontrent des contraintes personnelles fortes qui empêchent ou freinent leurs déplacements. Les personnes :

  • atteintes d’un handicap réduisant leur mobilité ;
  • vivant dans des zones rurales ou enclavées, peu desservies par les transports
  • s’occupant seules d’un enfant, ou d’un parent.

⇒ Désavantage du présentiel 

Si la formation est éloignée de leur domicile, ces personnes risquent d’abandonner l’idée de se former en voyant tous les efforts d’organisation qu’elles doivent déployer pour venir : assistance pour une personne à mobilité réduite, nombreux changements de transports pour une personne en zone rurale, garde de l’enfant ou du parent… Ces contraintes impliquent également des coûts supplémentaires.

⇒ Avantage en elearning et blended-learning 

Si la formation est en blended-learning, plus la session présentielle est courte, plus les contraintes d’organisation diminuent et plus il est aisé pour ces personnes de venir.

Par contre, si la formation est totalement à distance, n’importe qui bénéficiant d’une connexion internet peut y avoir accès. L’apprenant peut travailler depuis chez lui, sur les plages horaires qui lui conviennent le mieux (le soir, le weekend etc.).

3 – La réduction du coût global de la formation

La distance implique des frais additionnels de transports, d’hébergement, et de repas pour les clients lorsque la formation en présentielle est délivrée dans un lieu éloigné géographiquement du domicile des apprenants. Ces frais viennent augmenter le coût global réel de la formation, et entrent en compte dans le calcul du client lorsqu’il compare des offres concurrentes.

⇒ Désavantage en présentiel 

Plus il y a de jours de formation en présentiel et plus la distance est importante. Le client paye des frais additionnels plus élevés.

⇒ Avantage en elearning et blended-learning 

Plus le nombre de jours de formation en présentiel est réduit, plus ces frais additionnels sont bas pour le client. Si la formation est totalement à distance, ces coûts disparaissent.
Pour un même prix de la formation, l’offre devient plus compétitive car son coût global diminue.

J’espère que tous ces arguments en faveur du elearning et blended learning ont été convaincants auprès de vos clients. N’hésitez pas à nous partager vos retours d’expérience.

Et surtout ! Si vous êtes un formateur en présentiel, j’espère que vous avez compris que la formation elearning est l’avenir de la formation !!
Si vous souhaitez vous y mettre mais vous ne savez pas comment, suivez ce blog 😉

La formation elearning : hier une option, aujourd’hui un incontournable
5 (100%) 12 vote[s]

Ne manquez plus rien !

Devenez Membre Privilégié

de Marketing Bienveillant

Je veux m’inscrire…

Thierry Dubois

Thierry Dubois

Business Partner Bienveillant du consultant freelance, formateur-coach en ligne. Objectif : vous accompagner à valoriser votre expérience et à générer un flux continu de clients qualifiés.

Cet article a 2 commentaires

  1. Bonjour Thierry !
    Avec des articles pareils, tu nous mets l’eau à la bouche. Le groupe des indécis comme moi se sent de plus en plus concerné.
    Nul doute que le temps de lire suffisamment tes articles je serai aussi un acteur du web.
    Cordialement.

    1. Bonjour Tagne,

      Beaucoup de formateurs travaillent pour des centres de formation et sont rémunérés au lance-pierre, indépendamment du nombre de participants formés… Sont-ils tous satisfaits de leur rémunération ? Les délais de paiement sont-ils toujours respectés… Combien connaissent des fins de mois difficiles ?
      Donc oui, pour véritablement être indépendant et avoir ses propres clients et se rémunérer correctement l’e-learning et/ou le blended-learning est la solution d’avenir.

      Néanmoins, je sais. Le changement fait peur. Il faut consacrer du temps à se former, tester et se tromper.
      Alors OUI. Pour rester dans la course, un formateur indépendant en présentiel ou petit organisme a a tout intérêt à diversifier ses offres (et non arrêter le présentiel), à digitaliser ses formations, à présenter aussi dans son catalogue de formation, des formations scalables, c’est à dire sans accompagnement, des formations non FPC. Et proposer aussi en complément du coaching et/ou consulting…

      Pour les sceptiques.
      Bien entendu que le présentiel a encore de beaux jours devant lui. Mais pour combien de temps. Le blended learning est pour le moment la meilleure option pour une entreprise… Les grands centres de formation l’ont bien compris…

      Et puis, de toute manière, les OPCA/OPCO prennent de moins en moins de formations en charge.

      Donc pour véritablement booster son activité de formateur, obtenir l’indépendance (la vrai), je ne vois qu’une solution : prospecter sur le Web. Mon blog devrait vous y aider.

      Merci pour votre commentaire !

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter


Notez cet article

147 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer