Les bases pour comprendre et améliorer son référencement naturel

Les bases pour comprendre et améliorer son référencement naturel

Cet article présente une vision globale du référencement naturel. Pour améliorer votre référencement naturel, la première chose est de vous familiariser avec les concepts et les termes clés. Il est tout à fait naturel que de nombreux éléments de ce document restent abstraits pour vous. Les notions deviendront concrètes dans la suite du module. 

Voici l’amélioration de mon référencement naturel sur ce blog
Sans achat de liens, sans black hat, sans publicité…
Article mis à jour le 20/10/2020, publié initialement le 7/01/2019

Je vous offre ici la méthodologie que j’ai utilisée pour obtenir :

  • en un an, 9100 visiteurs uniques /mois
  • en 18 mois, 12 000 visiteurs uniques/mois
  • Et en deux ans… Grâce à une amélioration de mon SEO, j’ai pu dépasser la barre des 15 000 visiteurs uniques par mois.

Module 2 : Prérequis / Les bases pour améliorer son référencement naturel

Le but d’un référencement naturel est d’obtenir non pas des visiteurs, mais des acheteurs. C’est étroitement lié à la stratégie de votre entreprise. Le référencement naturel demande du temps.

Mon objectif n’est pas que vous deveniez un référenceur aguerri. Pour que vous puissiez optimiser votre site web en totale autonomie et consacrer votre temps et votre énergie au travail qui importe vraiment, j’irais à l’essentiel. Toujours en appliquant la loi de Pareto les 20/80 , 20 % d’efforts bien ciblés produisent 80% des résultats…

En référencement, sans une méthode simple et concrète, vous pourriez très bien y passer vos journées, sans obtenir le moindre résultat. Surtout si vous vous fiez à certaines informations trouvées sur Internet…

Pour améliorer votre référencement naturel, vous avez donc tout intérêt à : stratégie référencement naturel

  • adopter une stratégie SEO adaptée à votre métier de formateur coach en ligne 2.0 ;
  • travailler avec méthode pour optimiser vos pages web ;
  • travailler votre Netlinking ;
  • mettre en place les outils nécessaires pour évaluer vos performances.
 

Pourquoi être visible sur Google ?

Je ne le répéterai jamais assez. Avoir un beau site web qui n’est pas visible sur Google ne sert strictement à rien.

Google, en tant que moteur de recherche, laisse ses concurrents loin derrière. En France, la très grande majorité des internautes utilisent Google pour rechercher de l’information sur le Web.
Dans cet article, je fais référence uniquement à Google, mais les techniques exposées fonctionnent tout aussi bien pour les autres moteurs de recherche.

Vous pouvez obtenir votre visibilité par deux moyens :

⇒ Le référencement dit « payant »

Vous achetez votre visibilité en passant par un système de liens sponsorisés : « Google AdWords » (le terme est désormais Google Ads). Sur les résultats de recherche, Google propose donc une zone publicitaire réservée aux annonceurs.

 seo et sea

Avec Google Ads, il est possible d’avoir de bons résultats sans attendre des mois. C’est une bonne alternative, le temps que votre référencement naturel porte ses fruits ou pour donner de la visibilité à des pages impossibles à référencer naturellement.

Mais il faut le dire : Google Ads coûte très cher pour une petite entreprise. Vous avez donc avant tout besoin d’avoir les connaissances nécessaires pour rendre votre site visible via le référencement naturel.

Note : le référencement payant (SEA : Search Engine Advertising,) n’a aucune influence sur le référencement naturel (SEO : Search Engine Optimisation).

⇒ Le référencement dit « naturel »

Vous optimisez votre site web en suivant les règles imposées par Google afin qu’il soit le plus visible possible dans les résultats du moteur de recherche.

Le référencement naturel via Google joue un rôle considérable dans l’acquisition de nouveaux clients. Réussir dans ce domaine confère un net avantage concurrentiel. Mais attention, plus les mots-clés sont disputés, plus il est difficile d’obtenir un positionnement.

Important !
N’importe quel site, aussi petit soit-il, ayant une stratégie adaptée, peut grandement tirer parti du référencement naturel pour :

• Augmenter son trafic
Le but est d’être dans les premiers résultats de recherche sur certaines expressions-clés afin d’être mieux placé que ses concurrents (obtenir un meilleur positionnement). Plus vous aurez les capacités de rendre votre site visible aux internautes qui formulent des recherches, plus vous aurez de visiteurs.

• Rendre son trafic plus utile, plus ciblé
En choisissant les bonnes expressions-clés, vos pages web apparaîtront uniquement sur des requêtes pertinentes. Il ne sert à rien d’avoir beaucoup de visiteurs si la plupart d’entre eux ne sont pas intéressés par le thème de votre site web.

 

Comment fonctionne Google ?

Important !
Avant de comprendre le fonctionnement d’un moteur de recherche tel que Google, il est important d’assimiler deux notions de base :

• Google référence des pages web et non un site web dans sa globalité.
Cette notion est très importante et a un impact direct sur l’optimisation des pages web d’un site.

• Il est impossible de référencer un site web comportant peu de pages sur un grand nombre de mots-clés.
C’est l’erreur la plus fréquente que nous rencontrons sur la toile.

Un moteur de recherche utilise un programme logiciel appelé « robot » pour indexer un site Internet, l’intégrer dans sa base de données.

Celui-ci fonctionne en 3 étapes :

 fonctionnement google

1 – Le crawling

Le robot (Googlebot pour Google) parcourt (crawl) toutes les pages web, et visite tous les liens présents dans sa base de données. Le robot visite un site web suivant sa fréquence de mise à jour. En général, si un site web est modifié tous les jours, le robot reviendra quotidiennement, d’où l’importance d’un blog tenu régulièrement.

2 – L’indexation

Le robot va associer chaque page trouvée à des mots-clés en fonction de son contenu. Pour chaque mot utilisé dans la page, le robot attribuera plus ou moins d’importance en fonction de son emplacement. Par exemple, si le terme se trouve dans le titre, il aura plus de poids que s’il se trouve dans le corps du texte.

En analysant une page web, il faut savoir que le robot de Google identifie et porte de l’importance aux éléments suivants (que vous découvrirez dans la suite du module) :

  • La balise « Title » et la balise « description »
  • Les titres (H1, H2, H3, etc.)
  • Le libellé des liens hypertextes (Anchor text)
  • L’attribut Alt (description des images)
  • etc.

Et à contrario, les éléments multimédias, tels que les images et les vidéos, ne sont pas interprétés par les moteurs de recherche. C’est une des raisons pour lesquelles, il faut éviter (en général) d’utiliser les images pour représenter des liens à cliquer ou pour mettre en avant un slogan.

3 – Le traitement des requêtes et le ranking

Suivant l’algorithme du moteur et l’analyse réalisée lors de l’indexation, les résultats sont triés et positionnés automatiquement. Le ranking ou rang est la position qu’occupe une page dans les résultats de recherche suivant la requête effectuée sur un mot-clé ou une expression-clé par les internautes.

Note : tout le monde utilise le terme « mot-clé » même quand il y a plusieurs mots. Un mot-clé est composé d’un seul mot et une expression-clé est composée de plusieurs mots.  En fait on ne devrait pas appeler ça un mot-clé, mais parler de requête.

 marketing bienveillantRien n’est figé. Google modifie sans cesse son algorithme avec des mises à jour telles que Panda et Pingouin. L’intérêt de Google est d’améliorer son algorithme tout en satisfaisant au mieux l’utilisateur final.

Vous ne perdrez pas votre travail de référencement si :

  •  Vous pensez « humain » et « contenu » avant toute autre chose ;
  • Vous n’essayez pas des techniques pour tromper l’algorithme de Google (Black HAT).
 marketing bienveillant

L’importance des balises Title et Description

Fonctionnement :

 fonctionnement google1. Le robot scrute vos balises.
2. Il ramène les renseignements au moteur de recherche.
3. Le moteur de recherche met à jour son index.

Ces balises permettent de fournir à Google un certain nombre d’informations pour l’afficher dans sa base de données.

Exemple :

 balises SEO

Lors de sa recherche, un internaute obtiendra les informations que vous aurez décrites dans ces deux balises. Vous pouvez donc aisément comprendre leur importance. La rédaction de vos titres et descriptions devra être rigoureuse. Ce sera très bénéfique pour améliorer votre référencement naturel.

 

Le point de départ pour améliorer votre référencement naturel

⇒ Connaître l’attitude des internautes

1 – Lors de leurs recherches, les internautes visitent en général uniquement la première page de résultats.

 base référencement naturel
Étude d’oculométrie menée par Médiative

Selon une étude menée en 2014 par Mediative, il en ressort que les internautes parcourent de plus en plus les pages verticalement avant de cliquer.

Cependant, il faut savoir que :

  • 33% des clics sont effectués sur le résultat naturel N°1.
  • 76% des clics sont effectués sur les 4 premiers résultats naturels.

Nous pouvons donc en déduire qu’être positionné :

  • au-delà de la première page est inutile ou quasi-inutile ;
  • être positionné dans les quatre premières positions apportera plus de clics.

2- Il est aussi important de connaître le nombre de mots-clés moyen qu’utilise un internaute pour effectuer ses requêtes.

 référencement naturel SEO
Etude réalisée par Chitica

Selon une étude réalisée par Chitica, le nombre de mots-clés moyen tapé par les internautes sur Google serait de 4,29.

Nous pouvons donc en déduire, en termes de SEO, qu’il est préférable d’utiliser des expressions-clés composées de 4 à 5 mots, car étant généralement moins concurrentielles, elles permettent d’obtenir des résultats bien plus rapides.

⇒ Votre attitude face à ces résultats

En prenant en compte l’attitude des internautes que nous venons de voir, l’objectif idéal serait de pouvoir positionner vos pages dans le top 4 des résultats de recherche.

Vous vous en doutez, plus il y aura de concurrence, plus il sera difficile d’atteindre cet objectif. Essayer de se positionner dans le top 4 sur des expressions-clés à fort trafic et détrôner des sites qui ont obtenu ce positionnement au fil du temps est impossible, tout du moins sur le court terme.

Votre stratégie devra donc se faire sur du moyen terme et du long terme tout en commençant par cibler des expressions-clés de 4 à 5 mots, à faible concurrence, même si au début, vous obtiendrez moins de visiteurs.

Note. Il y a une forte corrélation entre la concurrence et le nombre de mots de la requête, mais on ne peut malgré tout pas dire « plus il y a de mots, moins c’est concurrentiel ». Il y a des contre-exemples dans les 2 sens.

L’un des facteurs clés de réussite pour positionner vos pages web sur Google est donc de trouver les « bonnes » expressions-clés (requêtes) liées à votre activité. Plus vos expressions-clés seront choisies avec pertinence, plus vous aurez un trafic ciblé entraînant plus de leads, donc plus de ventes.

Important !
Vos expressions-clés doivent répondre à deux critères :

L’intérêt : sont-elles recherchées par les internautes et adaptées à votre activité ?
La faisabilité : est-il possible de se positionner sur ces termes ?

Étant donné que votre business modèle n’est ni le blogging ni la création d’un site d’information demandant une production très régulière de contenu, il est utopique que vous essayiez d’asseoir votre stratégie SEO en ciblant des expressions-clés concurrentielles.

Votre stratégie, bien plus réaliste, serait plutôt de :

  • Choisir une expression-clé stratégique et ses variantes
    Pas trop concurrentielles et pertinentes.
  • Choisir des expressions-clés à faible concurrence
    → Très ciblées.
 

Les éléments clés pour améliorer et réussir votre référencement naturel

Un moteur de recherche va positionner votre site Internet selon trois types de paramètres :

  • Les paramètres « on page »  (sur la page elle-même)
  • Les paramètres « on site »  (sur l’ensemble du site)
  • Les paramètres « off site »  (en dehors du site)

Les paramètres « on page »

1 – Le contenu

Si vous deviez ne faire qu’une seule chose pour bien positionner votre site, ce serait de ne penser qu’au contenu ! Plus votre site aura de pages (actualisées…), plus vous aurez la possibilité d’obtenir des pages indexées dans les moteurs de recherche, et plus vous pourrez les positionner sur vos expressions-clés.

Note : j’utilise les termes « pages web » aussi bien pour parler d’une page de votre site d’entreprise que pour parler d’un article de votre blog.

En d’autres termes, un site web d’entreprise sans un blog intégré (rubrique d’actualité) proposant uniquement du contenu « statique » n’a aucune chance d’obtenir des positions sur Google.

 faire évoluer son référencement naturel

Important !
Pour obtenir un bon positionnement sur vos expressions-clés, vous devrez :

• présenter un contenu créatif, original ;
• rédiger régulièrement des articles de blog et les actualiser ;
• optimiser chacune de vos pages web suivant les règles SEO.

2 – Accessibilité et hiérarchisation des mots-clés

Votre tâche consiste alors à optimiser chacune de vos pages avec une expression-clé et la répartir de différentes manières dans le contenu. Google va donner une importance particulière à chaque mot de votre page web selon sa fonction et sa position.

Pour améliorer votre référencement naturel, faites donc attention à :

  • La balise « title » et « description »

Il est important d’insérer votre expression-clé dans la balise Title.

Même si la base « description » n’est plus prise en compte par Google pour le positionnement d’une expression-clé, je vous recommande d’y insérer votre expression-clé. J’y reviendrai mais sachez que, bien optimisée, elle permet de susciter le clic chez l’internaute.

  • Les titres selon leur importance

Pour hiérarchiser vos titres dans vos pages web, vous devez utiliser les balises H1, H2 …. tout en respectant leur classement : h1 est plus important que h2, h2 est plus important que h3, etc.

L’intégration d’une expression-clé dans un titre lui donnera bien plus d’importance que si celle-ci était placée dans un simple paragraphe.

  • Les termes utilisés dans le premier paragraphe

Vos mots-clés doivent être présents au début du contenu de votre page.

  • Texte alternatif pour les images

Même si un moteur de recherche ne peut pas voir une image, on peut insérer un texte qu’il peut lire grâce à un paramètre nommé alt. Au survol de l’image, un texte apparaît.

  • Les mots importants en gras

Au moyen de la balise « Strong », il ne faut pas hésiter à mettre certains mots en gras aussi bien pour les lecteurs que pour les robots.

  • L’URL de votre page web

L’expression-clé la plus importante de votre page doit être insérée dans l’URL de la page.
Note : pour les lecteurs car ce conseil d’optimisation est totalement mineur pour google.

Les paramètres « on site »

Outre le fait que votre site web doit être responsive et compatible avec tous les navigateurs, d’autres facteurs doivent être pris en considération pour obtenir un bon référencement naturel.

1 – Éviter les obstacles à une bonne indexation

Il faut éviter les facteurs bloquants au référencement afin que les robots des moteurs de recherche puissent parcourir et indexer correctement les pages de votre site web.

Il y a donc de nombreuses précautions à prendre lors de la conception d’un site pour améliorer son référencement naturel.

Il existe deux types d’obstacles à un bon référencement naturel :

  • La technologie utilisée dans la conception de sites web : site réalisé avec des iframe, en flash, en tableaux.
  • La technologie utilisée pour les URL et les liens de navigation : le langage JavaScript, les images, Les URL « exotiques »…

2 – Préparer son site à une bonne indexation

  • Une URL unique pour la page d’accueil

Il faut éviter le duplicate content à cause de différentes versions de votre site ; avec ou sans le « www ».  HTTP ou HTTPs

  • La création d’un sitemap

C’est un fichier XML (C’est souvent XML mais le format texte existe) qui liste les URLs d’un site web pour faciliter son indexation dans les moteurs de recherche. Ce fichier est à soumettre à Google Search Console (anciennement Webmaster Tools).

  • l’URL canonique

l’URL canonique (canonical URL) permet d’indiquer dans une page web l’URL à prendre en compte (URL officielle) lorsque deux pages ont un contenu identique (ou presque). Google gère donc via l’URL canonique les problèmes de duplicate content.

  • Le fichier robots.txt

Ce fichier qui se place à la racine du site  présente ce qui doit être indexé ou non par les moteurs de recherche.

  • L’encodage du site : <meta charset= »UTF-8″ />

Cet encodage universel précisé dans l’en-tête head permettra de bien gérer les accents de la langue française de votre contenu.

  • La redirection des liens cassés

Les erreurs 404 peuvent nuire à votre référencement naturel. Pour un lien cassé, il faut ajouter une redirection 301 depuis votre ancienne URL vers votre nouvelle URL.

  • Construire des URL « SEO-Friendly »

Il faut éviter des URL exotiques du type : article.php?id=12
Via un CMS tel que WordPress, l’URL Rewriting (réécriture d’URL) est gérée pour avoir des URL « propres ». Toutefois, il faut faire attention à la taille de vos URL (nombre de caractères) et utiliser des traits d’union entre chaque mot-clé.

  • HTTPS

La sécurité est un aspect important, et cela vaut aussi bien pour les recherches Web que pour Google. Google favorise les sites web qui utilisent une transmission de données sécurisée via HTTPS (Hypertext Transfer Protocol Secure).

  • Code HTML propre

Selon les experts SEO, les erreurs HTML peuvent nuire au référencement naturel de vos pages. Il est donc important d’éditer un code propre et de vérifier sa conformité avec W3C.

A lire : Comment rendre un site plus facile à crawler et à indexer ?

3 – Optimiser la vitesse du site

Depuis 2010, Google prend en compte le temps d’accès (et donc le temps de chargement des pages) d’un site web pour définir son positionnement.
Pourquoi ? Les sites longs à charger ont un taux de rebond (% d’internautes qui sont entrés sur une page Web et qui ont quitté le site …) très important.

La vitesse de chargement fait donc  partie des nombreux critères de l’algorithme de Google pour bien référencer un site web. Ce critère est aussi déterminant pour améliorer l’expérience utilisateur.
Il est donc essentiel de diminuer le temps de chargement de vos pages web.

Voici mes résultats le 10 octobre 2020 concernant la vitesse de mon blog

 vitesse du site pour améliorer son seo

Deux outils pour tester la vitesse de votre site web :

4 – Penser en amont à l’arborescence du site

l’arborescence d’un site web a deux fonctions :

  • Un rôle structurel : définition de la structuration des contenus.
  • Un rôle sémantique : regroupement des pages en fonction de leur thématique, en fonction de leur champ sémantique.

Pour poser des bases solides, cette optimisation de l’architecture de l’information doit se faire dès la conception du site web. Il est donc crucial de penser à son contenu avant de se lancer dans la construction de son site web. Si vous avez bien suivi le module « créez un site web qui convertit » , vous l’avez déjà très bien compris ;).

5 – Optimiser le maillage interne

Le maillage interne est la mise en évidence de certaines pages (mots-clés) en liant vos pages internes entre elles. Vous renvoyez le visiteur d’une page de votre site vers une autre page de votre site. Pour donner du poids à une page web plutôt qu’à une autre, il faudra insérer régulièrement des navigations transversales.

Bien entendu, le maillage interne deviendra efficace à partir du moment où vous avez rédigé en complément de votre site d’entreprise un certain nombre d’articles sur votre blog.

Google donnera une attention toute particulière aux libellés des liens appelés aussi « Anchor text ».

Les paramètres « off site »

Les moteurs de recherche vont mesurer la notoriété de votre site web avec deux indicateurs :  Trust Rank (TR) et le Page Rank (PR).

En raison de l’arrêt de la divulgation de la valeur publique de ces deux indicateurs (supprimer en mars 2016), il n’est plus possible d’en connaître leur valeur. Mais ce n’est pas une raison pour abandonner ces notions, car elles sont encore bien présentes dans l’algorithme de Google.

Nous verrons dans cet article qu’il existe des outils permettant d’évaluer d’une autre manière le PageRank et le TrustRank des sites web.

1 – TrustRank (TR)

Le TrustRank peut être défini comme un « indice de confiance » donné à un site web (et non à une page web) afin de rechercher les sources d’information de référence dans un domaine donné.

Le « TrustRank » est basé sur :

  • L’ancienneté du nom de domaine
    Google donne une meilleure visibilité aux anciens sites web. En ce qui concerne ce premier critère, vous n’avez donc aucun moyen pour accélérer les choses. Se battre contre un site ancien et bien positionné sera toujours très difficile.
  • Le TrustRank des sites web référents
    Plus votre site web obtient des backlinks de sites populaires, plus le TrustRank de votre site web augmente.
  • La qualité du contenu et des liens sortants d’un site web
    Google prend en compte la pertinence de votre contenu (expérience utilisateur) et la qualité des liens sortants de votre site web. Ce n’est pas pour autant qu’il faut faire des liens uniquement vers des pages ayant un indice de confiance élevé.

Note : TrustRank est un algo inventé par un chercheur chez Yahoo, pour tenter d’améliorer l’algo initial du PageRank afin de le rendre plus robuste au spam. Il semble avoir été repris par Majestic pour son TrustFlow.

2 – PageRank (PR)

Le PageRank est un indicateur de Google lié aux pages d’un site web. Il sert à « noter » la popularité d’une page en analysant les liens entrants (« backlinks ») d’une façon quantitative et qualitative.

 fonctionnement PR PageRank

Plus votre site est populaire et plus sa « valeur » augmente. Beaucoup de personnes pensent qu’il suffit d’avoir un maximum de liens entrants (liens qui pointent vers votre site) pour voir son PR s’envoler. Mais ce n’est pas aussi simple ! Le PR est basé sur l’analyse quantitative et qualitative des liens pointant vers une page web.

Google analyse le type et l’emplacement de chaque lien : 

  • Est-ce un lien nofollow/dofollow ?
  • Est-ce un lien naturel, non naturel ou encore un lien d’affiliation ?
  • Est-ce un lien issu d’une page de même thématique ?
  • Est-ce un échange de liens, réciproque ou non ?
  • Est-ce un lien dans le corps d’un article ou dans le footer, etc. ?
  • Est-ce un lien provenant d’une page à forte autorité ou non ?

Par exemple, vous pouvez tout aussi bien obtenir un PR 4 avec seulement 100 liens entrants vers votre site ou obtenir un PR 3 avec 200 liens.

Par ailleurs, en termes d’affichage sur la page de résultats de Google, le PR n’est plus suffisamment important pour vous garantir un affichage supérieur à un site dont le PR est moindre que le vôtre si le contenu de son site est optimisé. Le PR est donc important à prendre en compte, mais n’est pas suffisant, loin de là.

Important !
Pour améliorer votre référencement naturel, retenez ceci :

  • Plus vous obtenez de liens provenant de sites abordant un des sujets de votre site ou provenant de sites faisant autorité dans votre thématique, sans lien retour, plus Google vous accordera sa confiance (Trustrank).
  • Un lien entrant (c’est-à-dire un lien qui pointe vers votre page web) a plus d’importance qu’un lien réciproque (échange de liens).
  • Il est tout aussi efficace de faire un échange de liens avec une page web de même thématique que le vôtre, qu’un échange de liens avec une page de thématique différente avec un PR supérieur ou TrustFlow.
  • Pour améliorer le positionnement de vos pages web, vous devrez régulièrement obtenir des liens naturels entrants vers votre site web. C’est ce qu’on appelle le « Netlinking ».

Au lieu de ces deux indicateurs interne à Google, nous avons accès à d’autres indicateurs. Attention, ces indicateurs ne sont pas « validés » par Google .

  • Avec  Semrush

 indicateur pour améliorer son référencement naturel

DS : Domain Score qui renseigne sur la quantité des backlinks
TS : Trust Score qui renseigne sur le niveau de confiance d’un domaine (c’est-à-dire sur la qualité des backlinks qui pointent vers lui).

  • Avec Majectic SEO

Citation Flow : tout comme le Domain Score, cet indicateur représente la quantité de backlinks qui pointent vers un site web.
TrustFlow : indice de confiance qui note les URLs de 0 à 100. Il représente la qualité des backlinks pointant vers votre site.

Pour en savoir Plus : Citation Flow, TrustFlow, à quoi servent-ils ?

 

L’expérience utilisateur et le SEO

L’expérience utilisateur est interdépendante du SEO. L’algorithme de Google évolue sans cesse pour satisfaire au mieux ses utilisateurs. De ce constat, il faut se demander régulièrement comment améliorer le contenu de son site web pour les utilisateurs ciblés.

Arborescence, navigation intuitive

La pertinence de l’architecture du contenu doit aider efficacement les utilisateurs à trouver rapidement l’information recherchée.

 ergonomie pour réussir son seoIl est donc important de travailler en amont sur l’ergonomie de son site web, de définir une navigation, un parcours idéal pour les internautes suivant sa recherche.

Et pourtant ce point crucial pour améliorer son référencement naturel est très souvent négligé !

Partages sociaux

Indirectement, les réseaux sociaux constituent un critère pertinent de référencement pris en compte par l’algorithme de Google.

 partages sociaux SEOEn général (je peux me tromper), les pages les plus partagées sont mieux placées dans les résultats de Google.

Rien est officiel, mais je pense que les réseaux sociaux ont un impact sur votre SEO. Plus votre site web obtiendra des partages, plus vous bénéficierez d’un effet de répercussion sur votre positionnement Google.

⇒ Contenu actualisé

Pour présenter le meilleur résultat de recherche possible aux internautes, le robot d’indexation contrôle la dernière mise à jour d’une page web.
Google considère donc la pertinence d’un contenu en fonction de sa date de publication et valorise les contenus qui sont actualisés régulièrement.

Il est donc important d’améliorer ses articles, les faire évoluer dans le temps pour que Google ne considère pas votre contenu comme obsolète.
 améliorer référencement naturel SEOÀ mon sens, pour améliorer son référencement naturel, il est préférable de concentrer ses efforts sur n articles plutôt que de rédiger sans cesse des nouveaux (sans les actualiser)…

Comportement des utilisateurs

Le comportement de vos utilisateurs est directement lié au contenu présenté sur votre site web et de quelle manière vous avez structuré l’information (architecture).

Google s’orientant toujours en priorité vers l’utilisateur, son algorithme prend en compte :

  • Le temps passé sur le site
    Plus vos utilisateurs passeront du temps sur vos pages web, plus votre référencement naturel en sera amélioré.
  • Le taux de clic dans les SERPs
    Si vous êtes, par exemple, placé en première position sur un mot-clé dans les SERPs (Search Engine Results Page), mais les internautes cliquent beaucoup plus sur un autre résultat (autre page web), c’est celle-ci qui pourrait bien prendre votre place. D’où l’importance de bien rédiger la balise description de chacune de vos pages web.
    Note. Ce n’est pas officiel : c’est mon avis personnel.

C’est donc fini le temps où il suffisait de bourrer une page web de mots-clés pour atteindre les premières places dans les résultats de recherche de Google.

 

Prêt(e) pour améliorer votre référencement naturel ?

C’est certain, le SEO demande de la méthode et du temps. Bien qu’il faille attendre un minimum de six mois (voire un an) pour voir réellement le fruit de votre travail, le référencement naturel est le moyen de promotion par excellence.

Obtenez des clients gratuits chaque mois

Faisons cette petite comparaison rapide 

  • Google Adwords

Avec un CPC (Coût par clic) au minimum à 0,5€, vous payerez environ de 2500€/mois pour obtenir 5000 visiteurs/mois.

  • Avec un site Internet comme le vôtre

En suivant les règles d’optimisation de Google, vous pourriez, sans grande difficulté, obtenir gratuitement un minimum de 5000 visiteurs/mois soit environ 160 visiteurs / jour.

Je ne vous parle pas de l’acquisition d’un trafic énorme pour vous en mettre plein les yeux…  Il faut rester réaliste. Mais obtenir 5000 à 10000 visiteurs /mois, voire plus, est tout à fait faisable.

 améliorer référencement naturelImaginez, lorsque vous obtiendrez ces milliers de visiteurs /mois…
Vous aurez la matière première suffisante pour obtenir gratuitement des dizaines de clients, et ce chaque mois. De plus en améliorant votre référencement naturel, vous obtiendrez indirectement de la notoriété, de la crédibilité (indispensable pour vendre une formation en ligne ou une offre de consulting…)

⇒ Pensez Humain avant de penser Robot

La priorité de Google est de satisfaire au mieux les internautes faisant des recherches sur son moteur de recherche. En d’autres termes, plus vous focaliserez votre énergie à satisfaire vos visiteurs, plus votre référencement naturel se portera bien.
Alors, même si Google modifie sans cesse son algorithme, vous ne pourrez pas perdre vos positions du jour au lendemain…

Le mot de la fin

⇒ Avant d’améliorer votre référencement naturel

Une stratégie SEO peut devenir véritablement performante uniquement si vous avez travaillé en amont sur votre stratégie digitale dans son ensemble.  Dans le cas contraire, peut-être que vous obtiendrez du trafic mais sera-t-il le bon ?

N’oubliez pas.  Votre objectif SEO est d’obtenir des visiteurs qui seront susceptibles d’être intéressés par vos offres commerciales. Avoir un gros trafic sur votre site & blog ne vous servira strictement à rien dans le cas contraire.

Vous l’aurez compris, la première étape n’est pas de travailler sur son SEO. Mais de travailler dans un premier temps sur :

  • Son message marketing (donc bien travailler sur son positionnement)
  • Sa ligne éditoriale et sur l’ergonomie de son site web (c’est expliqué dans le module 2 de cette méthodologie)

Donc avant d’essayer d’améliorer votre référencement naturel, pensez conversion, pensez à cibler les bons prospects avec les bons messages. Il n’y a que de cette manière que votre SEO vous sera profitable.

Bien entendu, pour améliorer et réussir pleinement votre référencement naturel, vous aurez peut-être besoin pour certains aspects techniques de faire appel à un consultant SEO.

 tendance mots clés octobre 2020
Tendance de mes mots-clés en deux ans

Même si j’ai de très bonnes connaissances en SEO (je ne m’auto-proclamme pas expert pour autant…). Je n’ai donc pas l’intention de vous proposer du consulting en complément de cette méthodologie.

Néanmoins, je travaille la stratégie SEO avec mes clients lors d’un accompagnement sur leur stratégie digitale

En attendant, vous pouvez faire beaucoup de choses par vous-même en suivant cette méthodologie gratuite. 
Tout en n’oubliant pas que l’architecture de votre site Web et votre stratégie de content marketing est un prérequis à un bon référencement naturel !

Pour rester informer, voici une liste de sites web SEO tenus par des consultant(e)s renommé(e)s. 

 améliorer votre seo avec olivier andrieu

OLIVIER ANDRIEU – Abondance
Le “pape du SEO”, olivier Andrieu apporte son expertise depuis 1998.  En matière de veille SEO, son blog est la référence. Vous aurez toute l’actualité SEO et des moteurs de recherche. Je vous suggère aussi de lire son livre « Référencement Google – Mode d’emploi ».
En un mot : un incontournable !

Améliorer votre référencement naturel avec Alexandra

ALEXANDRA MARTIN Miss SEO
Depuis 2012, Alexandra partage ses conseils SEO sur son blog qui est devenu incontournable dans le web francophone. De nombreux thèmes sont abordés : audit seo, structure et maillage interne, optimisation seo, algorithme de google, netlinking, veille et évènements sur le référencement naturel, etc.
J’apprécie particulièrement ses articles pour leur clarté.

 référencement naturel sous WP

DANIEL ROCH – SeoMix
Tout comme Alexandra, Daniel a le sens du partage. Daniel est surtout reconnu pour son expertise SEO sur des sites conçus avec le CMS WordPress. Là encore, vous allez trouver une mine d’informations pour améliorer votre SEO.
Grâce notamment à son livre « Optimiser son référencement WordPress » (publiée chez Eyrolles). À commander si ce n’est pas déjà fait.

 olivier duffez, expert SEO

OLIVER DUFFEZWebRankInfo
Olivier est un des experts SEO français les plus reconnus. Qui ne connait pas son portail communautaire WebRankInfo, une vraie mine d’or sur le référencement naturel. Je suis Olivier depuis plus de 10 ans. J’apprécie énormément son travail.
Pour ne rien louper, je vous suggère de vous inscrire à sa news. Vous aurez de bonnes informations pour faire progresser votre SEO.

Bien entendu, cette liste n’est pas du tout exhaustive.
Voici un article qui présente les principaux consultants SEO français.

⇒ Le mot de la fin par Olivier Duffez

J’ai bien aimé que tu rappelles que Google fournit des pages dans les résultats, pas des sites. Même s’il y a des critères qui dépendent de l’ensemble du site, on se bat page par page.

Et après avoir réfléchi aux requêtes les plus stratégiques, les questions à se poser sont (pour chaque requête) :

  • Me suis-je vraiment donné les moyens d’arriver 1er dans Google pour cette requête ?
  • OK, avec quelle page ? Ai-je une seule page évidente pour cette requête ou bien plusieurs moyennes qui se concurrencent bêtement entre elles ?
  • Cette page, est-elle vraiment destinée à ce « persona », ce client-type auquel j’ai réfléchi ?
  • Est-ce que ma page lui apporte réellement tout ce qu’il cherche, avec son contexte de recherche ?
  • Cette page est-elle largement mieux que tout ce qu’on trouve actuellement en page 1 de Google ?
  • Cela saute-t-il aux yeux que son contenu a été rédigé par un expert du sujet (dont on peut voir le nom complet réel) ?
  • Ce contenu est-il à jour, actualisé si l’article est ancien ? (la date doit être apparente)
  • Est-ce très agréable de le consulter (sur mobile évidemment, mais aussi sur ordinateur) ?
  • Ai-je vérifié avec un outil SEO spécialisé que ce contenu ne pose aucun problème technique à Google (et autres autres moteurs de recherche) ?
 olivier Duffez consultant seo

Tant que vous ne répondez pas positivement à toutes ces questions, vous ne pouvez pas vous plaindre de ne pas être en haut des résultats…

⇒ Le mot de la fin par Daniel Roch

Tout comme Olivier Duffez, il est crucial de comprendre que Google fournisse des résultats, et non pas un site en entier. J’irais même plus loin. Google ne réfléchit qu’en termes d’URL et de liens.

  • Mon contenu A se trouve sur une URL précise ;
  • Cette URL doit rester stable ;
  • Le contenu doit être pertinent sur un mot clé précis ;
  • Il doit obtenir de la popularité avec des liens ;
  • Il doit être bien rangé en interne par rapport aux autres URL du site (les fameux silos) ;
  • Il doit répondre à l’intention de recherche ;
  • L’URL doit être correcte techniquement : temps de chargement, HTTPS, compatibilité mobile, balisage schema, etc. ;
  • Et enfin surtout : il doit permettre de convertir l’internaute en client ou utilisateur.
Daniel Rosh consultant SEO

Le site dans son ensemble n’aura alors de l’importance que de façon détournée (mais non pas moins importante) : la stratégie globale, l’image de marque, l’acquisition de popularité et la bonne création d’une structure en silos pour optimiser le poids que l’on donnera à chacune de nos URL.

Maintenant que vous avez une vue d’ensemble des actions à réaliser pour obtenir un bon SEO (Search Engine Optimization), je vais reprendre dans une série d’articles chacune des actions présentées dans ces prérequis, point par point.

C’est l’objectif de ce module consacré à l’amélioration de votre référencement naturel.

Prêt(e) ? Étape 1/5 : Choisissez vos mots clés SEO >

Ne manquez plus rien !

Devenez Membre Privilégié

de Marketing Bienveillant

Je télécharge mes 16 guides gratuits

Thierry Dubois

Thierry Dubois

Stratégie Digitale l Conseil et Accompagnement
Objectif : vous accompagner à valoriser votre expérience, votre savoir-faire et à générer un flux continu de clients qualifiés grâce au Web.

Cet article a 8 commentaires

  1. Naslis Robert

    Bonsoir je vous remercie pour cet article qui m’a passionné. Mon inscription sur votre site et elle gratuite ? Je suis très intéressée , mais je connais peu de choses… encore merci
    Cordialement .

    1. Thierry Dubois

      Bonjour Robert, Bien content que mon article vous plait. Bien entendu, l’inscription est totalement gratuite. Bien à vous.

    1. Thierry Dubois

      Bonjour Baptiste, Retour d’expérience enrichissant.
      Vous êtes parti sur un site codé en HTML/CSS. C’est une très bonne idée pour gagner ce concours.
      En obtenant un code propre et épuré au maximum. Et une vitesse de 100 sur Pagespeed

      C’est un point apprécié de Google même si beaucoup pensent que la technique est un critère secondaire…
      Néanmoins, pour une page, c’est jouable. Pour un blog, le CMS devient nécessaire…

      Vous parlez de la balise « Keywords ». Il me semble qu’elle est obsolète depuis un bon moment.

      Pour le reste, vous avez suivi toutes les bonnes pratiques SEO. Nickel 😉

      P.S. Sur votre blog « bosserenpyjama’, Votre vitesse est dans le rouge. A y remédier…

  2. Un grand merci à vous pour ce partage ! Il paraît réellement contributif parce que tout semble dit. Cependant, il est nécessaire que les entreprises retiennent le fait que le but est d’optimiser sans faire autant de la publicité, une erreur qui n’est pas minime dans ce domaine.

    1. Thierry Dubois

      Merci Olivia,
      « optimiser sans faire autant de la publicité »
      Je n’ai pas bien saisi votre idée…

  3. stephanie

    Bonjour,
    Merci pour ces astuces SEO ! J’en ferai usage à l’avenir !
    A bientôt !

    1. Thierry Dubois

      Au plaisir Stéphanie de vous être utile…

Laisser un commentaire