Pour vous aider dans votre projet de vie, je vais m’appuyer sur un concept bien connu : Ikigai.
Cette méthode ou plus exactement cette philosophie réunit tout ce dont vous avez besoin pour concilier votre vie professionnelle avec ce que vous souhaitez donner comme sens à votre vie personnelle.
Alors, comment trouver votre ikigai, votre raison d’être ?

Pour ce début d’année 2023, j’ai eu envie de vous partager une philosophie de vie. Pour moi, il ne faut jamais penser et construire à sa carrière professionnelle sans se préoccuper en amont de son épanouissement personnel.

Voici une citation qui m’a vraiment inspiré depuis de nombreuses années.

Soit le changement que tu veux voir dans le monde. 

GANDHI

Oui, je suis persuadé que nous avons tous la possibilité de réaliser nos rêves. À condition de s’en donner les moyens et de focaliser toute son énergie pour les réaliser. Et tout devient possible !

À l’heure d’aujourd’hui, je pense que pour qu’une personne s’épanouisse réellement, elle doit savoir parfaitement ce qu’elle peut apporter au bien commun et à notre planète.

Et cet apport peut se faire aussi bien dans notre vie personnelle que professionnelle. Vous allez comprendre pourquoi en lisant la suite de cet article.

Votre raison d’être, vous la trouverez :

  • si vous restez connecté à vos excellences ;
  • si vos valeurs sont en accord avec votre profession ;
  • si vous exploitez votre plein potentiel pour vous épanouir ;
  • Si vous vous questionnez à améliorer votre condition de vie.

Pour se faire, se questionner et appliquer la méthode Ikikai est un très bon départ.

SOMMAIRE

Ikigai, quésaco

⇒ Ikigai, une philosophie de vie

Vous avez très certainement déjà entendu parler de ce concept Ikigai.
« Ikigai » est un mot japonais que l’on peut traduire par « raison d’être » ou « donner du sens à sa vie ».

Ce concept consiste à donner un réel sens à sa vie, à trouver un équilibre entre ce que vous aimez, vos compétences, les bienfaits de votre travail pour les autres et obtenir de la reconnaissance financière ou encore sociale et relationnelle.

En d’autres termes, la méthode Ikigai prend en compte l’aspect professionnel et l’aspect personnel. L’un ne va pas sans l’autre ! L’erreur serait donc de ne penser qu’à sa carrière professionnelle et de sa rémunération.

Trouver votre ikigai revient à identifier tous les aspects qui :

  • donnera un sens à votre vie ;
  • vous motivera au quotidien et ainsi profiter du moment présent ;
  • vous épanouira sur le long terme.

Ikigai est bien plus qu’un concept. C’est une philosophie de vie pour se créer une vie plus heureuse, plus épanouie tout en exploitant son potentiel, pour soi et pour les autres.

Trouver son ikigai n’est pas facile et vous demandera de la patience et de la rétrospection. Mais lorsque vous l’aurez trouvé en cherchant à mieux vous connaître, vous saurez pourquoi la vie vaut vraiment la peine d’être vécue !

⇒ Ikigai en illustration

ikigai
Source : Daily Geek Show

Il s’agit de remplir chaque cercle. L’ikigai correspond au point commun entre ce qu’une personne aime faire dans sa vie, ce qu’elle sait faire, ce pourquoi elle peut être payée (pas forcément en argent), ce que la personne peut apporter au monde qui en a besoin.

Si vous arrivez à réunir ces 4 cercles, vous pouvez atteindre le bonheur au quotidien. Ce qui revient à trouver une vie qui vous correspond.

Cette illustration bien connue est une représentation occidentale.
Au Japon, il n’y a pas ce découpage en 4 parties. Tout est lié dans la culture japonaise. Il s’agit de trouver du bien-être dans sa vie et pas uniquement une recherche d’un travail bien rémunéré.

C’est pourquoi les Japonais résument ce concept en une phrase « C’est ma raison de me lever tous les matins avec enthousiasme ».

  • Ce pour quoi vous êtes payé. Il s’agit plutôt de valorisation, de reconnaissance.
  • La vocation, il s’agit plutôt de servir une cause
  • La mission est un mariage entre bien-être et travail sans pour autant être obligatoirement rémunéré.

Bien entendu, en ce qui nous concerne, avoir une profession bien rémunérée reste nécessaire et essentiel.
Toutefois, penser en premier lieu à son bien-être tout en atteignant une certaine qualité de vie me semble primordial pour se construire un avenir meilleur.

À première vue, cet exercice a l’air simple en répondant à ces 4 questions :

  • ce que j’aime faire
  • ce en quoi je suis doué
  • ce dont le monde a besoin
  • ce pourquoi je suis (ou serez) payé

Même si pour certaines personnes trouver son ikigai est une évidence, ce n’est pas le cas pour la plupart d’entre nous. Pour ma part, j’ai trouvé cet exercice difficile. Et il m’a fallu dans un premier temps faire le point sur ma situation actuelle.

Faites le point sur votre situation actuelle

Je vous propose de partir de votre situation actuelle. Et de vous poser ces trois questions qui sont liées et indissociables.

Qui voulez-vous être ? Que voulez-vous avoir ? Que voulez-vous faire ?

Pour y répondre, il faut réfléchir de manière globale en pensant aux 5 grands domaines nécessaires à votre épanouissement personnel : votre santé, vos relations, votre environnement physique, votre croissance personnelle, votre travail.

Rechercher son Ikigai nécessite un équilibre, de maintenir une stabilité, une harmonie dans ces 5 domaines. Votre qualité de vie en dépend.

L’objectif est de regarder son quotidien d’une manière différente et ainsi se donner les moyens de profiter intensément du moment présent.

⇒ Santé et sport

Quand on est jeune, on n’y pense pas. Mais après un certain âge (c’est un jeune papy qui vous parle…), le bien-être physique et émotionnel devient notre priorité N°1 pour pouvoir s’épanouir au quotidien.

Ce qui est logique. Si vous ne parvenez pas à rester en bonne santé, il vous sera très difficile d’être satisfait dans les quatre autres domaines.

Par exemple, en choisissant un métier qui vous apporte trop de stress, trop de pression, vous pouvez avoir votre santé physique qui peut vite se dégrader.

Donc si vous avez peu de capacité à faire face aux défis, à gérer votre stress, il y a certaines activités professionnelles qui pourraient nuire fortement à votre bien-être et dégrader votre qualité de vie, la vôtre et celle de votre entourage.

Je connais un grand nombre d’entrepreneurs qui tellement focaliser à réussir ou plus exactement d’obtenir une forte rémunération en oubli l’essentiel même d’une vie réussie.
Persévérer des années durant, en s’oubliant, n’est pas la solution pour s’épanouir sur la durée. Pensez-y.

Et même si vous ne pouvez pas maitriser tous les aspects de votre santé, il est bon de mettre en place certaines actions quotidiennes pour mieux manger, se divertir et rester en forme.

C'est à vous...
  • Êtes-vous satisfait(e) de votre état de santé actuel ?
  • Faites-vous du sport régulièrement ?
  • Est-ce que vous mangez sainement, équilibré ?
  • Est-ce que vous dormez correctement ?

⇒ Relations

Tout comme la santé, il est important d’en tenir compte. La relation que vous avez avec votre conjoint, votre famille proche influence énormément votre qualité de vie.

De même entretenir de bonnes relations avec vos amis, vos voisins, des personnes qui partagent vos loisirs est essentiel.

Par exemple, si vous passez tout votre temps au travail, et plus assez de temps pour votre femme et/ou vos enfants, vous allez créer un fort déséquilibre entre votre vie personnelle et professionnelle. Avec le temps, il vous sera donc difficile d’offrir le meilleur de vous-même pour vous et votre entourage.

C'est à vous...
  • Êtes-vous satisfait(e) de la qualité de vos relations ?
  • Passez-vous suffisamment de temps avec votre famille, vos amis et vos enfants ?
  • Êtes-vous heureux dans votre couple ?

⇒ Environnement physique

Là aussi, à mon sens, le lieu de vie et de travail a une importance capitale sur notre bien-être. Soit il nous apporte de l’énergie, soit il nous en coûte. Il est donc important de se questionner à ce sujet.
Par exemple, exercer un travail dans une ville qui ne vous convient pas peut être source de stress et d’angoisse.

C'est à vous...
  • Est-ce que votre lieu de vie (ville, région) vous convient ?
  • Ressentez-vous le besoin de partir ailleurs, à la ville, à la campagne, à la montagne, à la mer ?

⇒ Croissance personnelle

Nous cherchons tous à progresser, à améliorer notre rapport avec nous-mêmes et les autres, à augmenter nos performances pour parvenir au succès et réaliser nos rêves.

L’amélioration de soi passe par le développement personnel et la spiritualité. Ce qui nous permet d’aborder la vie d’une manière plus sereine, d’accepter la société qui nous entoure, d’avoir une meilleure confiance en nous, de développer nos connaissances et nos compétences afin de s’en servir pour nous épanouir.

C'est à vous...
  • Pensez-vous être une personne épanouie ?
  • Est-ce que vous passez assez de temps pour améliorer votre bien-être ? Formation, coaching, lecture.

Votre croissance personnelle, donc votre bien-être intérieur, passe obligatoirement par le temps que vous allez consacrer à toutes vos activités de loisir : divertissement, vacances, passe-temps, découvertes.

Par exemple, en ce qui me concerne, je passe énormément de temps à jardiner, à apprendre tout ce qui touche de près et de loin à la permaculture, à transmettre mes expériences à mon entourage. C’est ma part du colibri, mon apport au bien commun et à notre planète. Car si l’être humain ne change pas quotidiennement pour atteindre générosité, compassion, éthique et équité, la société ne pourra changer.

C'est à vous...
  • Est-ce que vous passez assez de temps dans des activités de loisirs ?
  • Ressentez-vous le besoin d’avoir plus de vacances, de temps de repos ?

⇒ Travail

Le travail prend une place non négligeable dans notre quotidien. Il joue donc un rôle important dans notre vie. Le travail définit en partie qui nous sommes et nous permet de gagner notre vie tout au long de notre carrière.

De plus, il nous permet de jouer un rôle dans notre société et pour certains, c’est un marqueur de réussite et de fierté. Outre le fait que le travail doit assurer notre survie et notre confort sur les plans matériel et intellectuel, il doit aussi donner un sens à notre vie.

Et comme je vous disais, consacrer trop de temps à son travail au détriment du reste peut créer un grand déséquilibre dans votre vie et tout particulièrement dans votre vie amoureuse. Surtout, si vous ne trouvez pas (assez) de sens à votre travail.

C'est à vous...
  • Dans quelle mesure êtes-vous satisfait(e) de votre travail ? Statut social, trouver du sens à ce que vous faites, investissement en temps, conciliation avec votre vie personnelle.
  • Est-ce que votre travail comble votre besoin de reconnaissance ?
  • Est-ce votre travail vous offre les finances nécessaires pour obtenir tout ce que vous voulez ?
avant de trouver son ikigai

Avant d’aller plus loin et d’essayer de trouver votre Ikigai, commencez par vous fixer les bons objectifs de vie.

Surtout chez les hommes, le travail prend une place prédominante sur le reste. Il est donc important de se libérer de cette fausse croyance qui consiste à penser que la réussite au travail est l’unique voie vers l’épanouissement personnel.

Oui, s'investir à fond dans son travail, décider de se vouer corps et âme au travail pendant de nombreux mois pour monter sa boite est un choix de vie personnelle temporaire tout à fait acceptable et justifié. Toutefois, il est crucial d’adopter de saines habitudes de vie pour éviter de mettre en péril sa santé physique et mentale et la qualité de ses relations.

Je ne fais aucun jugement. J’ai moi-même commis cette erreur maintes et une fois pendant ma carrière d’indépendant. Je vous conseille donc de réaliser ce petit exercice. Relisez vos réponses aux questions que vous avez données précédemment pour les 5 grands domaines de votre épanouissement personnel.

Et pour chacun des 5 domaines, Téléchargez et imprimez l'image. Puis, coloriez les cases avec votre degré de satisfaction (de 1 à 10).

épanouissement personnel

Essayez d’être le plus honnête possible avec vous-même.

Au plus juste vous vous évaluerez, au mieux vous arriverez à mettre en place des objectifs à atteindre pour améliorer vos conditions de vie et quantifier votre progression.

C’est comme tout ! Il faut faire l’effort de passer à l’action pour avoir une chance de progresser.

Après avoir réalisé cet exercice, votre intérêt est de mettre en place des actions pour augmenter votre satisfaction dans les cinq domaines.

C'est à vous...
  • Vos 5 domaines sont-ils équilibrés ?
  • Quelles sont les notes en dessous de 5 et savez-vous expliquer pourquoi ? Qu’est-ce qui vous gêne le plus en ce moment et dont vous aimeriez vous débarrasser ?

Puis, choisissez une à plusieurs actions à mettre en place dans chaque domaine pour avancer pendant l'année vers votre niveau 10.

Et pour finir, prenez votre temps pour répondre à ces 3 questions essentielles :

Qui voulez-vous être ? Que voulez-vous avoir ? Que voulez-vous faire ?

Voilà ! Vous êtes prêt pour commencer à travailler et trouver votre ikigai.
Cet article est ma façon à moi de vous souhaiter mes meilleurs vœux pour l’année 2023.

A vous maintenant d’écrire noir sur blanc vos propres souhaits pour donner du sens à votre vie !

Trouver son ikigai en 4 étapes

C'est à vous...

À partir de là, tout en pensant à ne pas faire entrer en conflit avec les 5 grands domaines que nous venons de voir, posez-vous ces questions :

  • Quel est le travail de vos rêves ?
  • Pourquoi choisissez-vous ce travail plutôt qu’un autre ?
  • Pourquoi n’êtes-vous pas déjà en train d’exercer ce métier ? Quels sont les obstacles qui vous en empêchent ?

Le métier de vos rêves doit pouvoir réunir à la fois ce que vous aimez, vos compétences, le sens que vous souhaitez donner à votre vie et bien entendu l’aspect financier.

4 piliers ikigai

À vrai dire, pour trouver un sens à sa vie et choisir un métier aligné avec soi-même, il faut commencer par trouver une activité qui vous procure du plaisir. Puis aligné cette activité avec vos compétences actuelles et à acquérir.

Et c’est seulement à partir de ces deux piliers ( passion – compétences) que vous devrez travailler sur votre business modèle afin de trouver comment vous pourriez être payé en servant une clientèle ciblée qui a besoin de vos services.

1 - Ce que vous aimez

Vous connaissez le diction : « Choisissez un travail que vous aimez et vous n'aurez pas à travailler 
un seul jour de votre vie. » Confucius

Il n’y a rien de plus vrai ! Ikigai signifie : chercher sa raison d’être.

C’est donc à vous de trouver plusieurs pistes pour vous aider à vous lever le matin avec plaisir. Oui, c’est une véritable introspection qui peut vous demander des jours, voire des mois.

C'est à vous...

À vous, aujourd’hui, de lister toutes les activités qui vous procurent du plaisir. En imaginant que l’argent n’existe pas !

De plus, vous n’avez pas forcément qu’une seule voie à suivre dans votre vie. Votre Ikigai d’aujourd’hui n’est pas obligatoirement le même dans 5 ou 10 ans. Nous changeons, nous évoluons dans notre vie.
Vous aurez donc faire le point de temps à autre sur votre ikigai.

2 - Ce à quoi vous êtes bon

Souvent, nous entendons qu’un talent est une qualité innée.

Nous avons tous des forces de caractère, des talents peut-être inexploités, car il est difficile de se rendre compte de ses propres talents.

Un talent n’est autre qu’une aptitude à faire quelque chose de mieux que les autres, avec plus de facilité. Et pour être performant, tout talent se travaille. Par exemple, même un sportif de haut niveau devra s’entrainer énormément pour performer.

Pour trouver ses talents, il faut un regard bienveillant sur soi-même et chercher une activité qui vous procure du plaisir (j’insiste. la progression est bien plus rapide).

C'est à vous...

Posez-vous les questions suivantes :

  • Quelles sont les facilités que vous avez depuis toujours ?
  • Dans vos activités actuelles, qu’est-ce qui vous passionne le plus.
  • Dans quels domaines d’activités, vous vous sentez fort et capable ?
  • Selon vous, quels sont vos talents ?

Note.
Vous pouvez très bien exceller dans plusieurs domaines. Dans ce cas, vous pouvez rencontrer des difficultés pour choisir votre mission.

En général, les personnes qui ont un multi potentiel s’intéressent à beaucoup de choses. Si c’est votre cas, servez-vous-en comme une force. Et ne vous dites pas : « je suis une personne instable ».

Vous pouvez très bien cumuler plusieurs activités professionnelles ou encore changer régulièrement de domaine d’activité.

En ce qui me concerne, j’ai changé souvent de métier, et je m’en porte très bien. Chacune de mes activités professionnelles m’ont apporté son lot de satisfaction et de nouvelles compétences.
Et même maintenant, j’exerce plusieurs activités lucratives ou non pour ne pas me sentir frustré et enfermé.

Il existe 3 types de compétences.

  • Les savoirs (connaissances)
    Ce sont les connaissances théoriques que vous avez acquises pendant votre vie, à l’école, en formation et lors de vos différentes expériences professionnelles.
  • Les savoir-faire (pratiques)
    Ce sont vos connaissances pratiques, votre expérience, la maîtrise d’un produit ou d’une technique particulière.
  • Les savoir-être (aptitudes)
    Ils représentent un ensemble de manières d’agir et de capacités relationnelles utiles pour interagir dans un contexte personnel ou professionnel. Le savoir-être est souvent lié à nos valeurs, à certains traits de caractère.
    Exemple : autonomie, capacité d’adaptation, gestion du stress, rigueur, capacité de décision, sens de l’organisation, capacité à fédérer, curiosité, travail en équipe, sens de la communication, persévérance, force de proposition, créatif, réactivité, empathie, savoir écouter
C'est à vous...

Posez sur papier toutes tes compétences professionnelles et personnelles que vous avez acquises pendant toute votre vie. Pour votre travail, pour des petits boulots, pendant vos loisirs, dans une association, etc.

C’est fait. Très bien.
Il vous reste à identifier les qualités requises pour mettre à jour tout ou partie de vos talents pour exercer le métier souhaité.
Questionnez-vous maintenant sur les compétences qu’il vous reste à acquérir.

Pensez aussi à toutes les compétences (savoir, savoir-faire et savoir-être) que vous aimeriez apprendre. Toute activité confondue en relation ou non avec le métier que vous souhaitez exercer.

Par exemple. Apprendre l’anglais, faire de la permaculture, cuisiner.

ikigai Passion
Votre passion = le lien entre ce que vous aimez faire et vos compétences.

3 - Ce pourquoi vous pourrez être payé

Vous allez reprendre tous vos talents.

C'est à vous...

Essayez maintenant d’identifier comment vous pourriez être payé en vous servant de vos compétences.
L’intérêt est de générer un maximum d’idées et pas forcément pour une rémunération complète. Vous pouvez trouver plusieurs activités. Ne vous enfermez pas dans vos réponses.

Questionnez votre entourage, les personnes qui vous connait bien. Et posez-leur ces questions :

  • Quelles sont les qualités que tu apprécies chez moi ?
  • D’après toi, quelles sont mes compétences
  • Si tu devais me demander un conseil, ce serait sur quels sujets ?
  • D’après toi, quel métier devrais-je exercer ?

Vous allez reprendre toutes les activités qui vous procurent du plaisir.

C'est à vous...

Cette fois-ci, pour chacune d’entre elles, réfléchissez de quelle manière vous pourriez être payé.

Par exemple.

  • Vous aimez cuisiner. Vous pourriez monter des chambres d’hôtes.
  • Vous aimez le jardinage. Vous pourriez devenir un conseiller en création de jardins.
  • Vous aimez le développement personnel. Vous pourriez devenir coach en développement personnel. Tout en pensant à vous spécialiser dans une thématique précise…

Il est donc tout à fait possible de partir d’une de vos activités de loisirs pour un nouveau départ professionnel.

ikigai Profession
Votre profession = le lien entre vos compétences et ce pourquoi vous pouvez être payé

4 - Ce que le monde (ou une partie) a besoin

Dans un premier temps

C'est à vous...

Reprenez votre liste de tout ce que vous aimez et posez-vous la question : Comment pourriez-vous aider les gens qui vous entourent ?

L'objectif est de trouver comment vous pourriez contribuer à rendre le monde meilleur.
Votre vocation n’est pas obligatoirement lucrative. Votre vocation englobe donc toutes activités, lucratives ou de loisirs.

ikigai Vocation
Votre vocation = le lien entre ce que vous aimez faire et ce que le monde a besoin

Dans un deuxième temps

C'est à vous...

Pensez uniquement à votre clientèle cible, des personnes susceptibles d’être intéressées par votre idée d’entreprise.

À ce niveau, votre intérêt est de trouver un marché exploitable, un marché suffisamment large et lucratif ayant des valeurs communes aux vôtres.

En identifiant la demande et en créant une offre adaptée, vous augmenterez vos chances de trouver des clients solvables en nombre suffisant.

  • Soyez curieux.
    Posez-vous beaucoup de questions sur la manière dont fonctionne votre environnement et essayez de comprendre votre marché, votre clientèle cible.
  • Ayez un esprit critique.
    C’est bien souvent en portant ce regard critique sur votre environnement que vous arriverez à trouver une idée rentable.
  • Ne rejeter aucune idée même « farfelue »
    Des idées qui vont à contre-courant de ce qui se fait d’habitude peuvent aboutir sur un projet tout à fait viable économiquement. Ne rejetez aucune idée sans y avoir consacré un peu de temps pour voir où elles pourraient vous amener.
  • Notez tout !
    Notez systématiquement toutes les idées (petites ou grandes) qui vous traversent l’esprit. Les notes que vous allez prendre ne devront pas rester figées. Vous devez régulièrement les lire et les
    enrichir au fur et à mesure.

Et pour trouver votre mission, vous devez impérativement servir des personnes qui partagent vos valeurs. Dans le cas contraire, vous ne serez pas épanoui.

À lire et à faire :les 19 valeurs (priorités) qui guident les choix et comportements, selon le modèle psychologique de Schwartz

Ikigai Mission
Votre mission = le lien entre vos valeurs et ce pourquoi vous pouvez être payé.

Votre mission = votre credo : Pourquoi vous levez-vous le matin ?

Présenter votre vision du monde qui vous entoure va vous permettre de rassembler autour de vous les consommateurs qui partagent vos valeurs et vos certitudes.

À vous de viser une niche qui vous ressemble et non la masse (plus votre cible sera définie, meilleurs seront vos résultats).

Vous découvrirez que lorsqu’on défend une cause (ou des idées) en laquelle on croit, on n’est jamais seul. Vos convictions vous permettront de vous démarquer nettement de vos concurrents.

Il ne vous reste plus qu’à trouver le lien entre ce que vous aimez faire et vos valeurs pour définir votre mission.

Vous avez trouvé votre passion, votre profession, votre vocation, votre mission. Bravo. Vous avez trouvé votre Ikigai, la croisée de ces 4 piliers.

De l’inspiration. Mon exemple ikigai

mon ikigai
model vierge ikigai

Mon ikigai - Transmission et partage
- En loisirs : permaculture
- En pro : consultant en stratégie digitale

Dans l’espace-membre, vous trouverez un modèle vierge pour construire le vôtre.

Mon avis sur ikigai

Trouver son ikigai n’est pas un exercice facile. Mais il me semble important de se laisser porter par cet exercice d’introspection si vous ressentez qu’il vous manque quelque chose dans votre vie.

Cette démarche d’introspection peut être longue et frustrante si vous n’arrivez pas à trouver votre voie, votre ikigai. Si c’est votre cas, dites-vous que cette recherche va vous permettre à mieux vous connaître, à vous poser les bonnes questions. Ce qui ma foi est déjà un grand pas vers une vie plus heureuse en accord avec vous-même et votre entourage.

Ikigai, le grand paradoxe.

Les métiers passion sont rarement les métiers qui payent le mieux. C’est pourquoi L’ikigai au japon n’a que rarement à voir avec la réussite financière de quelqu’un.

Chez nous, les Occidentaux, il y a un mot d’ordre : gagner beaucoup d’argent. Tout notre système de croyances est basé sur cette réussite sociale.
Pas étonnant de voir que sur Internet, les personnes en quête d’indépendance ne cherchent pas une idée d’entreprise qui leur correspond, mais plutôt une idée qui rapporte.
Leur ikigai se résume en un seul des 4 piliers : ce que le monde a besoin pour pouvoir être payé le mieux possible. Point.

Il n’est donc pas surprenant de voir à quel point de nombreuses personnes se sentent mal dans leurs peaux par manque de sens dans leur travail. Même celles et ceux qui arrivent à bien gagner leur vie.

Ikigai n’est pas qu’une quête personnelle

Pour tout vous avouer, la quête du bonheur personnel à tout prix prôné par la culture occidentale d’aujourd’hui me dérange un peu.

En France par exemple, on parle de développement personnel, centré sur les besoins et désirs de la personne elle-même. Rarement, voire pas du tout, l’aspect communautaire est intégré dans cette quête du bien-être intérieure.

Est-ce que pour vivre heureux, il faut s’autocentrer, penser uniquement à son bonheur personnel ? Là encore. Pas étonnant que notre monde devient de plus en plus individualiste.

Sommes-nous juste des êtres capables d’assouvir nos propres besoins ? Je ne le pense pas.

N’est-il pas plus gratifiant de changer les choses à son échelle pour soi-même et pour les autres ?
Au Japon, l’aspect communautaire a une grande importance, aussi bien dans la vie privée qu’au travail. Dans leur culture, l’effort collectif est grandement valorisé. Une personne est estimée non pas en fonction de ce qu’elle gagne, mais en fonction de ce qu’elle apporte aux biens communs.

C’est pourquoi l’ikigai est difficilement transposable dans notre culture sans un véritable changement de paradigme.

J’adhère à cette philosophie de vie

Se lever chaque matin pour un boulot qui ne nous rend pas heureux ne me semble pas la bonne solution.
Les Japonais ont trouvé une réponse à ce mal-être partagé par d’innombrables travailleurs. Il suffit de trouver son ikigai.

Personnellement, j’adhère à 100% à cette philosophie de vie : une vie simple et heureuse en harmonie avec soi-même tout en apportant le meilleur de soi-même aux autres.

Pas vous ? Bien entendu, vous aurez à faire certains compromis….

À vous de trouver votre ikigai. Certains seront motivés par l'argent, d'autres davantage par la transmission et le partage. Il n’existe donc aucune mauvaise réponse. C’est vous le chef d’orchestre de votre vie !

Lorsque vous aurez trouvé votre vocation, vous allez très certainement travailler dur pour percer dans le domaine qui va vous appeler. Tout du moins au départ et pour de longs mois.
Très bien ! Mais comme je vous le disais, n’oubliez pas de prendre du temps pour vous et votre entourage.

Pour beaucoup. Ne trouvant pas leur passion ou leur potentiel qui ne demande qu’à se réaliser, ces personnes se sentent inutiles.
Mon conseil si vous êtes dans ce cas est de chercher votre ikigai en prenant comme point de départ les besoins des autres. Ainsi, en répondant à ce besoin extérieur, vous aurez le sentiment d’être utile et d’y contribuer.

Trouver son ikigai est une chose, passer à l’action en est une autre !

Une fois cette réflexion menée sur votre ikigai, il faut bien passer à la pratique.
La dernière étape est donc de déterminer toutes les actions à mettre en place pour concrétiser votre ikigai.

À vous de définir précisément un plan d’action et de vous y tenir.

Par exemple, si vous choisissez de devenir indépendant, l’approche stratégique occupe la première place, et ce quel que soit la profession que vous désirez exercer.

J’espère que ce guide va vous aider à trouver votre équilibre, à donner davantage de sens à votre travail en alignant ce que vous faites avec votre personnalité et vos compétences.

4.6/5 - (11 votes)