Comment vous positionner dans le cadre réglementaire de la formation ?

Comment vous positionner dans le cadre réglementaire de la formation ?

Les formateurs débutants ont un rapport problématique avec le cadre réglementaire de la formation professionnelle continue, qu’il est possible de dépasser en traitant la question non pas avec un angle purement juridique mais avec un angle marketing. C’est l’objet d’une suite d’article que nous vous proposons.

Chez les formateurs professionnels déclarés, le cadre réglementaire de la formation professionnelle continue est une source d’angoisse. Il occupe un espace très important dans l’emploi du temps et dans les esprits, sans être véritablement questionné.

Pour les prestataires de services pédagogiques, comme les infopreneurs ou les blogueurs proposant des formations, ce cadre est souvent méconnu. Il n’est pas exploité pour nourrir une démarche de professionnalisation et de qualité.

Ainsi, il existe de façon caricaturale deux positions conflictuelles, et pourtant fréquentes, qu’adoptent les freelances débutant dans la formation :

  • Soit paniquer et se lancer tête baissée dans le cadre réglementaire de la formation professionnelle continue sans rechercher toutes les options ;
  • Soit se positionner en dehors du cadre réglementaire de la formation professionnelle continue, l’ignorer sans en exploiter les éventuels bienfaits.

Il s’agit justement d’éviter de tomber dans l’une ou dans l’autre de ces positions.

cadre réglementaire de la formation

1. Un rapport problématique à la réglementation

Prenons deux exemples fictifs de freelances qui débutent leur activité dans la formation : Olivier et Louise.

D’une part, Olivier se lance comme formateur en management. Il fait quelques recherches et se met à paniquer face à la complexité de la réglementation et des démarches administratives. Olivier décide d’éplucher toutes les obligations liées à la formation professionnelle continue, et d’entamer les procédures pour que ses formations soient finançables par les OPCA, Pôle Emploi etc. Il pense que la maîtrise de ces aspects fera de lui un bon formateur, et qu’assurer l’éligibilité aux financements sera LE critère de réussite déterminant.

Problème :

Olivier oublie que son activité pourrait très bien inclure toutes prestations de services à caractère pédagogique y compris non-soumises à la réglementation de la formation. Il oublie également qu’un organisme de formation reste avant tout une entreprise. Comme pour toute entreprise dont les fondations sont solides, la mère des réflexions est bien la stratégie marketing, et sûrement pas la réglementation.


D’autre part, Louise se lance comme formatrice en social media. Elle se met directement à réfléchir aux leviers marketing qu’elle va mettre en place pour trouver des clients et vendre ses offres en ligne. Louise pense que le plus important dans son activité, c’est de savoir attirer des prospects et vendre, quitte à ne pas creuser les questions juridiques.

Problème :

Louise oublie qu’un organisme de formation n’est pas une entreprise comme les autres. Elle sous-estime le caractère contrôlé et réglementé du marché de la formation professionnelle continue. Pour financer les formations des demandeurs d’emplois ou des salariés, de grandes masses d’argent public ou d’argent collecté auprès des entreprises sont en jeu, et les pouvoirs publics veillent (de plus en plus) à ce que ces sommes soient bien investies dans des formations de qualité.

La stratégie marketing ne peut pas se passer d’une réflexion sur les contraintes externes qui pèsent sur l’activité, notamment parce-que cela influence la clientèle cible et la définition de l’offre.

2. Traiter la question juridique sous un angle marketing

marketing bienveillantIl est essentiel de garder en tête le principe selon lequel ce n’est pas la réglementation qui dicte votre stratégie marketing, mais au contraire votre stratégie marketing qu’il s’agit d’insérer dans la réglementation.

Ce qui signifie donc que la démarche est en deux étapes.

1re étape :

Vous dégagez une stratégie marketing cohérente pour vous guider.  Pour cela, vous étudiez vos clients, votre demande, vos concurrents, et vous définissez votre différenciation, vos prix, votre discours commercial, votre e-réputation et vos leviers d’acquisition.

  • C’est un travail qui nécessite de prendre du recul, sans penser aux obligations ou aux financements. Je propose de vous aider à faire ce travail dans la formation gratuite « La stratégie marketing du formateur 2.0 ».

cadre réglementaire de la formation

2e étape :

Une fois que vous savez où vous voulez aller, vous étudiez le cadre réglementaire de la formation. Vous cherchez à la fois les opportunités et les obstacles qui peuvent se présenter pour réaliser votre stratégie.

  • C’est un travail qui nécessite d’analyser de façon lucide les contraintes qui pèsent sur l’activité. Vous procédez si nécessaire à des correctifs sur votre cible, vos offres, votre différenciation etc., pour optimiser vos résultats.

Lorsque vous vous lancez dans la création et la ventes d’offres à caractère pédagogique, LA question juridique qui se pose est de savoir si vous vous rattachez ou non au champ légal et réglementaire de la formation professionnelle continue (désignée par « FPC »), et si oui dans quelle mesure. La réponse que vous donnez à cette question a des conséquences sur l’ensemble de votre activité.

Pour bien comprendre le cadre réglementaire de la formation et trouver la réponse à cette question, lisez cette suite d’articles :

Comment vous positionner dans le cadre réglementaire de la formation ?
5 (100%) 3 votes

Ne manquez plus rien !

Devenez Membre Privilégié

de Marketing Bienveillant

Je veux m’inscrire…

Laisser un commentaire



Fenêtre modale pour formulaire SG 01
Notez cet article