Warning: Declaration of QuietSkin::feedback($string) should be compatible with WP_Upgrader_Skin::feedback($string, ...$args) in /homepages/44/d185879075/htdocs/marketing-bienveillant.com/wp-content/plugins/ocean-extra/includes/wizard/classes/QuietSkin.php on line 12

Warning: Declaration of TCB_Menu_Walker::walk($elements, $max_depth) should be compatible with Walker::walk($elements, $max_depth, ...$args) in /homepages/44/d185879075/htdocs/marketing-bienveillant.com/wp-content/plugins/thrive-leads/tcb/inc/classes/class-tcb-menu-walker.php on line 620
Bien définir son projet e-learning [Conseils et bonnes pratiques]

Comment définir et réussir son projet e-learning [conseils pratiques]

Comment définir et réussir son projet e-learning [conseils pratiques]

Pour définir et réussir son projet e-learning, il ne suffit pas d’être un bon formateur ou un bon pédagogue. Il est crucial de déterminer et d’analyser votre projet e-learning en amont afin de vous démarquer de la concurrence et de choisir le type d’expérience d’apprentissage que vous souhaitez faire vivre à vos apprenants.
Découvrez ma méthode qui repose sur un processus en 4 phases…

Présentation > Etape 1 pour créer un cours en ligne : bien définir son projet e-learning

Avant de démarrer ce cours en ligne…

Bienvenue à toutes et à tous dans cette méthode pédagogique pour vous aider à « créer des cours en ligne ».

Prêt(e) à prendre le virage du digital learning ?

Si vous êtes là, c’est que vous avez probablement décidé de vous lancer dans la digitalisation de votre cours. Bravo, je vous félicite. À moins que vous hésitiez encore ?

Allez, il n’est pas trop tard pour prendre le virage du digital learning et je suis là pour vous y aider. Si vous n’êtes pas encore convaincu à 100% de passer à l’e-learning, je vous suggère de lire :

méthodologie gratuite sur e-learning

Avant de démarrer cet accompagnement, je souhaite avant tout insister sur le fait qu’il est entièrement gratuit et qu’à aucun moment je ne vous proposerai une quelconque offre commerciale dans mes articles. Vous vous demandez peut-être pourquoi je fais ça et ce que ça va me rapporter ?

Pourquoi cette méthodologie est-elle entièrement gratuite ?

Tout d’abord, je crois profondément qu’il faut savoir offrir pour recevoir et qu’en partageant avec vous mon expertise, je me donne la possibilité de continuer à apprendre.

  • Apprendre de vous et apprendre par vous ;
  • par vos remarques et vos retours ;
  •  par la mise en pratique de ce que je vous transmets.

Ensuite, partager c’est communiquer et donc me permettre d’apporter de la visibilité à mon métier et à mon activité.

Enfin quand on travaille dans la formation, c’est parce qu’on aime profondément l’humain et que l’on souhaite participer à son développement. Alors permettre à des individus de faire évoluer leurs pratiques sans rien attendre en retour, quel kief !.

Je vous invite donc à en faire de même, en faisant profiter votre entourage de ce que vous pourrez apprendre tout au long de cette formation.

du temps pour bien définir son projet e-learning

Petite précision tout de même.
Quand je dis que cette formation est complètement gratuite, elle vous demandera toutefois du temps, de la régularité et de l’engagement personnel. Un bien maigre investissement au regard de ce que cela vous apportera.

Prêt(e) pour bien définir votre projet e-learning ?

Définir et réussir son projet e-learning ne s’improvise pas !

Bien qu’il ne s’agisse pas d’un projet pharaonique, il serait tout de même hasardeux de foncer tête baissée, sans prendre le temps de murir votre projet.

Concevoir une pyramide et une maison ce n’est pas tout à fait la même chose, même si dans les deux cas, il s’agit de construction. Et bien pour un cours en présentiel et un cours en ligne, c’est exactement identique, cela ne se construit pas du tout de la même manière. C’est pourquoi, plutôt que d’improviser, je vous propose de procéder de manière organisée.

Dans la première étape de cette formation, nous allons travailler sur la définition de votre projet, pour vous permettre de choisir le type d’expérience d’apprentissage que vous souhaitez faire vivre.

Ensemble, nous allons mettre en œuvre une méthode en 4 phases : questionnement, comparaison, diagnostic et décisions qui vous aidera à prendre les bonnes décisions pour mener à bien votre projet.

 définir son projet e-learning

Afin d’obtenir vos remarques, vos retours et de pouvoir vous accompagner efficacement, j’ai ouvert un espace collaboratif sur Slack.

Ainsi, vous pourrez :
échanger facilement avec moi et les autres membres
– télécharger des guides et outils pratiques
>> Page d’accès disponible dans l’espace membre de ce blog

Je vous souhaite une expérience d’apprentissage immersive, interactive, collaborative et ludique.

1. Le questionnement pour définir son projet e-learning

Avant de vous lancer dans l’adaptation de votre cours, il est nécessaire de passer par une étape indispensable de réflexion. Aussi, votre premier travail consiste à adopter une posture interrogative, afin de définir précisément les objectifs de votre cours en ligne.

Posez-vous un maximum de questions

Une formation doit s’adresser à un public « cible ».

  • À qui s’adresse mon cours en ligne ?
  • Quelles sont les caractéristiques de mes apprenants ?  (âge, niveau de compétence actuel, qualification, etc.)
  • Qu’est-ce qui les motivent ? Qu’est-ce qui les freinent ?
  • Mes apprenants seront-ils suffisamment motivés pour des modes d’apprentissage numérique ?
  • Mes apprenants auront-ils les compétences techniques nécessaires pour bien suivre ma formation ?

Le cas échéant, Il est important de connaître les attentes et les critères d’évaluation du commanditaire, du décideur

  • Qui sera le décideur final de validation de la formation ?
  • Sa demande est-elle précise ou incomplète ?

Une formation doit répondre à un besoin, à une compétence nouvelle à acquérir

  • De quoi parle mon cours ? Quels sont les objectifs pédagogiques de ma formation ?
  • Quelles sont les compétences que les apprenants doivent maîtriser en fin de formation ?
  • Quels sont les savoirs que l’apprenant doit assimiler pour mettre en œuvre chaque compétence ?
  • Quels contenus seront essentiels ou facultatifs pour atteindre chaque compétence visée

Le formateur doit déterminer le contenu à reprendre ou à développer dans sa formation pour atteindre sa finalité.

  • Quel contenu de formation (textes, vidéos, images, etc.) ai-je déjà à ma disposition ?
  • Quel est le type d’expérience d’apprentissage que je souhaite faire vivre ?
  • Quel ton vais-je donner à ma formation ?
  • Quels types de contenus vais-je faire passer pour atteindre chaque objectif pédagogique ?
  • Quel contenu dois-je créer ? Quelles méthodes d’évaluation vais-je employer ? Quel type d’exercice pratique dois-je apporter à mes apprenants… ?
  • Comment vais-je évaluer de façon pertinente les résultats de la formation ?

Le formateur doit évaluer les coûts liés à la mise en place de sa nouvelle formation en ligne

  • Avec qui aurais-je besoin de travailler (ajout d’expertise) ?
  • Quelles vont être mes besoins humains, financiers, matériels … ?

Cette liste n’est évidemment pas restrictive, car plus vous identifierez précisément ce que vous souhaitez faire, plus vous aurez de chances d’y arriver.

marketing bienveillant

Pour vous y aider, vous pouvez vous inspirer de la méthode QQQOCCP (Qui, Quand, Quoi, Où, Comment, Combien, Pourquoi), grâce à elle, vous avez de grandes chances de vous poser les bonnes questions.

Procédez avec méthode

Un conseil, à ce stade, essayez de procéder avec méthode.Dans la mesure où les questions ne vous viendront pas toutes, tout de suite. Faites en sorte de structurer votre travail en organisant vos idées.

Vous pouvez par exemple :

  • noter vos questions et leurs réponses dans un tableau Excel ou Word.
  • utiliser une application comme Trello pour organiser vos taches
  • ou bien faire comme moi en utilisant des cartes mentales.
marketing bienveillant

Personnellement j’utilise la version gratuite de Xmind, mais il existe un grand nombre d’autres applications gratuites comme Mindmapple, MindMeister, Freeplane. Le tout, c’est que vous gardiez des traces et que vous vous retrouviez facilement.

C'est à vous...
  • Posez-vous un maximum de questions.
  • Inspirez-vous de la méthode QQQOCCP pour vous poser les bonnes questions.
  • Choisissez votre outil pour bien organiser vos idées.

N’ayez pas d’inquiétudes, un tas d’idées viendront plus tard, mais comme vous êtes bien organisé, vous pourrez les ajouter au fur et à mesure dans l’outil que vous avez décidé de mettre en place.

Maintenant, vous allez pouvoir explorer l’univers du cours en ligne pour observer et comparer ce qui s’y pratique.

2. La comparaison des différents cours en ligne sur le marché

Vous avez bien fait travailler vos neurones et vous vous êtes suffisamment questionné sur l’expérience d’apprentissage que vous souhaitez transmettre. Il est maintenant temps d’enfiler votre costume d’enquêteur et de faire preuve de curiosité. C’est le moment d’aller voir ce que font les autres, et comment ?

Faites votre « benchmark » pour observer, comparer, analyser…

Vous entrez dans la phase de curation et de comparaison des différentes ressources disponibles et des méthodes existantes. C’est un temps de découverte au cours duquel vous faites un tour d’horizon de ce qui se pratique, à la fois dans votre domaine d’expertise, mais également sur d’autres thématiques.

Je vous conseille d’être curieux, insatiable et critique. Votre objectif c’est de vous faire votre propre culture du cours en ligne. Pour cela vous devez observer comment les autres parlent des sujets que vous voulez transmettre. En quelque sorte, c’est un peu le moment où vous devez redevenir l’étudiant de votre propre sujet.

Au départ, n’hésitez pas à ratisser large et à vous abreuver abondamment. Regardez ce qui marche, mais également ce qui ne fonctionne pas, ou ne vous plaît pas. Cela vous évitera de reproduire certaines erreurs.

marketing bienveillant

Je vous suggère d’étudier sur ce blog cette méthodologie pour analyser vos concurrents.
Voici quelques exemples de plateformes grâce auxquelles vous pouvez accéder à des cours en lignes : Udemy, Fun-Mooc, Openclassroom, coursera, ionisx, edx, corpacademy, etc.…

Il en existe une multitude d’autres, mais je ne vais quand même pas vous mâcher tout le travail. 🙂

Pour un maximum d’efficacité, je vous suggère de mettre en place une méthode de veille (Flux RSS, abonnement aux newletters, réseaux sociaux, …). Cela vous permet d’agréger rapidement, un maximum de contenus.

Grâce à eux, vous pouvez :
• vous faire une culture du cours en ligne ;
• vivre votre propre expérience ;
• comparer et commencer à faire émerger vos envies.

Note : n’oubliez pas de partager vos découvertes, de les commenter et de questionner leurs auteurs ainsi que les participants.

⇒ Identifiez vos forces et vos faiblesses

Analyse SWOT
Analyse SWOT

Dans cette phase comparative, vous devez être en mesure d’identifier quelles sont vos forces et vos faiblesses vis-à-vis des autres cours en lignes qui traitent de votre sujet.

En parallèle, il vous faut définir les opportunités qui vont vous permettre de réaliser votre projet, et cerner les menaces qui peuvent le mettre en péril. Autrement dit, vous devez réaliser votre analyse FFOM (Forces, faiblesses, opportunités, menaces) ou SWOT (Strenghs, Weakness, Opportunities, Threats).

Pour savoir comment bien réaliser une analyse SWOT, je vous recommande de suivre deux courtes séquences de Guillaume PARROU sur Openclassrooms (oui c’est un cours en ligne) :

marketing bienveillant

Si vous avez besoin de modèles de matrices sympas, vous en trouverez sur Canva. Et si vous préférez, vous pouvez utiliser la trame que j’ai utilisée pour mon exemple de cours en ligne « Étudiants, apprenez à agir pour votre santé ».

C'est à vous...
  • Faites une étude de marché pouridentifier et analyser vos concurrents et vous positionner par rapport à eux
  • Faites une analyse SWOT pour identifier les facteurs internes et externes positives et négatives à la réalisation de vos objectifs.

3. Le diagnostic

Vous devriez maintenant avoir une vue assez précise de ce qui se fait sur le marché des cours en ligne. Malheureusement, tout n’est pas réalisable ! Votre budget, votre temps, les ressources dont vous disposez ne sont pas illimités.

Il vous faut donc passer par une phase de diagnostic, pour faire un état des lieux sur différentes thématiques :

  • le public cible,
  • la contrainte de temps,
  • les moyens techniques à votre disposition,
  • les ressources pédagogiques dont vous disposez,
  • les supports et activités qui devront être créés,
  • le budget.

C’est cette étape de diagnostics qui va vous permettre de faire vos choix.

Définition de votre public « cible »

“Quand vous savez à qui vous vous adressez, il est bien plus facile de se mettre à sa place pour comprendre ses attentes, ses besoins, et définir les modes et moyens de communication à employer”

Pour cela, il vous faut lister les différentes situations possibles. C’est ce que l’on appelle les cas d’usage. Ils vous permettent de définir les profils utilisateurs, ou persona, de votre cours.

C’est une activité que j’adore, car c’est le moment ou vous vous mettez dans la peau de vos apprenants pour identifier, leurs habitudes, leurs besoins et la manière ils vont « consommer » votre cours.

Persona pour définir son projet e-learning
Chaque « persona » a un objectif différent…

Par exemple, pour mon cours en ligne « étudiants : apprenez à agir pour votre santé », j’ai identifié trois cas d’usage. (vous trouverez un exemple dans l’espace collaboratif Slack). Vous pouvez bien entendu en cibler davantage.
Attention toutefois à ne pas en choisir trop, car vous risqueriez d’avoir des difficultés à répondre à toutes leurs attentes.

Pour matérialiser mes personas, j’ai utilisé l’application venngage que je trouve élégante et pratique, mais il en existe d’autres très efficaces comme : Make my persona, Personapp.

Vos contraintes de temps.

Combien d’heures de cours souhaitez-vous, ou devez-vous dispenser ?
De combien de temps disposez-vous pour réaliser ce cours ?

Dans votre estimation, prenez en compte :

  • le nombre d’heures de vidéos à produire ;
  • les supports de cours PDF à réaliser ;
  • la création des évaluations ;
  • Ainsi que l’intégration de tous ces éléments dans votre LMS.

En fonction de votre estimation, vous allez devoir très certainement adapter votre organisation. En effet, ce n’est pas le même investissement en temps de produire 2h00 ou 20h00 de cours vidéo et c’est encore différent si vous avez une semaine ou un mois devant vous.

Une certitude, moins vous avez de temps est plus vous devez être efficace.

Pour ce faire, rien de tel qu’un rétro-planning ou un diagramme de Gantt. Ils aident à estimer le temps à allouer à chaque étape du processus. Par exemple, vous allez pouvoir très rapidement déterminer la date de tournage de vos séquences vidéo, ce qui vous permettra d’anticiper sur l’organisation de la partie logistique.

marketing bienveillant

Dans l’espace collaboratif Slack mis à votre disposition, vous trouverez un modèle de rétro-planning que j’ai utilisé pour la réalisation du cours « étudiant : apprenez à agir pour votre santé ». Attention les valeurs (dates, budget, …) qu’il contient sont subjectives et ne constituent en rien des bases de références.

Si ce modèle ne vous satisfait pas, vous pouvez également trouver des matrices toutes prêtes à l’emploi sur Canva ou créer la vôtre avec Excel par exemple.

Définition de vos ressources

Enfin, vous devez identifier les ressources (matérielles, documentaires, humaines, …) dont vous disposez et celles que vous avez besoin de créer, d’acquérir ou d’employer.

Il s’agit dans cette partie de lister l’ensemble des éléments qui interviennent dans votre projet. Que ce soit pour la conception des contenus du cours, pour la réalisation des supports, le déploiement de votre formation ou l‘analyse du dispositif.

Par exemple : l’intervention d’un ingénieur pédagogique pour la structuration de votre formation, l’utilisation ou non d’un acteur pour les tournages, l’achat ou la location d’une caméra et d’un studio mobile, …

Cette réflexion va vous permettre d’établir une estimation budgétaire de votre projet.

Enfin ! Vous allez savoir si tout ce que vous avez envisagé est réalisable ou bien s’il va falloir revoir vos ambitions à la baisse.

marketing bienveillant

Pour vous aider, vous trouverez aussi dans l’espace Slack un exemple de tableau budgétaire simplifié qui devrait faire l’affaire. Encore une fois les données financières pré remplies ne sont pas à prendre comme base de référence pour votre propre budget.

C'est à vous...
  • Définissez vos profils utilisateurs de votre cours.
  • Évaluez le temps nécessaire pour produire votre cours en ligne
  • Définissez vos ressources internes et externes
  • Budgétez votre projet e-learning

4. Les décisions pour finaliser votre projet e-learning

⇒ Vos décisions

A ce stade, vous avez toutes les cartes en mains pour faire des choix. Il est donc maintenant temps de prendre des décisions.

Soyez rassuré, elles ne sont ni définitives ni irrémédiables. Vous avez toujours la possibilité de revenir en arrière, à tout moment, si vous vous rendez compte que certaines choses ne sont pas adaptées ou pas réalisables.

⇒ Prenez votre temps pour définir votre projet e-learning

Cependant, plus vous aurez pris de temps lors de la définition de votre projet, plus vous aurez de chance de le mener à bien sans heurts. Je vous recommande donc de ne pas vous précipiter et de prendre le temps nécessaire pour établir une base solide.

Grâce aux différents outils que vous avez déjà mobilisés (analyse SWOT, rétro-planning, tableau budgétaire, … ), vous êtes désormais en capacité de décider ce que vous allez faire.

C'est à vous...

Il est temps de choisir :

  • La taille de votre cours, sa durée, le type de supports que vous allez utiliser (vidéo, audio, pdf, ppt, …),
  • le type d’activités (exercices, évaluations,…) que vous allez proposer, le format et taille des supports.

Vous devez également décider si vous intervenez vous-même ou si vous faites appel à un intervenant, et dans ce cas :

  • Qui ? (un expert métier, un acteur, …). 
  • Faites-vous appel à une équipe de réalisation ? Louez-vous du matériel de tournage ?

Enfin, il vous faut choisir le type d’expérience que vous souhaitez faire vivre à vos apprenants.

  • Proposez-vous seulement du distanciel ou du Blended Learning (formation mixte présentiel, distanciel) ?
  • Est-ce une plateforme d’apprentissage (LMS) « All inclusive » ou un environnement plus soft ?

La liste ne s’arrête pas là, mais je pense que vous avez bien compris le principe.

Le mot de la fin

⇒ Tout est possible…

 définir son projet e-learning

Pour produire le cours que je vous ai mis en exemple, j’ai volontairement décidé de tout faire tout seul et à moindres frais. Pour démontrer qu’avec un peu d’imagination et pas mal d’huile de coude, il est possible de produire quelque chose de propre sans que cela ne coute trop.

J’ai donc conçu les cours, utilisé mon matériel personnel, réalisé les vidéos et la post production, fait l’acteur, déployé le tout sur une plateforme d’apprentissage gratuite, animé la communauté d’apprenant via cette plateforme et des réseaux sociaux, analysé le dispositif à l’aide des analytics de la plateforme et de questionnaires d’évaluations.

Vous voyez, c’est tout à fait possible. Néanmoins, il est capital de prendre son temps pour bien définir son projet e-learning.

⇒ En résumé

  1. Avant de penser à adapter votre cours, prenez le temps de vous poser les bonnes questions.
  2. Faites-vous votre culture du cours en ligne.
  3. Redevenez l’étudiant de votre propre sujet.
  4. Faites l’analyse FFOM de votre projet en identifiant les forces, faiblesses, opportunités et menaces.
  5. Prenez le temps de bien identifier les ressources dont vous aurez besoin.
  6. Budgétez votre projet.
  7. Faites vos choix.

Quelques conseils personnels

  • Pensez à noter et à garder trace de toutes vos idées, au fur et à mesure. Elles ne vous sont pas nécessairement utiles immédiatement, mais elles peuvent être d’une grande utilité par la suite. Personnellement j’utilise des post’it et je fais des mindmap, parce que j’aime la couleur et que j’ai de grandes difficultés à prendre proprement des notes sur un cahier.
  • Accordez-vous un maximum de temps sur l’étape de définition de votre projet. C’est elle qui conditionnera en grande partie la réussite de votre projet. Pensez-y.  Passez du temps sur les fondations, ce n’est jamais du temps perdu.
  • Pour identifier mes profils utilisateurs ou persona, j’échange beaucoup avec les apprenants (quand c’est possible). Cela me permet de mieux connaître leurs besoins et leurs habitudes, notamment en matière d’utilisation du numérique.
  • Pour ce qui est de la partie conception des personas je me suis servi de venngage, mais n’hésitez pas à tester plusieurs outils avant de choisir celui qui correspond le mieux à vos besoins. Ensuite, prenez l’habitude d’afficher ces personas, de sorte qu’ils soient visibles quand vous travaillez sur votre cours en ligne. Ainsi, vous aurez toujours en vue que votre cours doit répondre à leurs attentes.
  • Ne soyez pas impressionné par l’ampleur du projet. Procédez comme les alpinistes, un pas après l’autre. A ce propos, savez-vous comment on mange un éléphant ? Une bouchée après l’autre. 

Maintenant que vous avez la méthode, je vous laisse un peu de temps pour travailler et avancer sur votre projet. En parallèle, je vous invite à échanger vos impressions et vos avancées avec moi ainsi qu’avec les autres personnes qui suivent cette formation sur SLACK (Page d’accès disponible dans l’espace membre de ce blog).

N’oubliez pas que l’apprentissage c’est partager avec l’accompagnateur (formateur) et entre apprenants.

Dans la prochaine partie « structurer mon cours en ligne », nous verrons comment adapter votre cours en une expérience d’apprentissage à distance. Vous verrez qu’il n’est pas forcement nécessaire de repartir de zéro. Bien au contraire.

< Prérequis : Présentation de la méthodologie

Étape 2/5 : Structurez mon cours en ligne (partie 1) >

Ne manquez plus rien !

Devenez Membre Privilégié

de Marketing Bienveillant

Je veux m’inscrire…

Cyril Bouchard

Cyril Bouchard


Je suis ingénieur pédagogique digital.
En quelques mots, j'accompagne les organisations et les Hommes pour leur simplifier l’environnent de la formation. Je les aide à concevoir leur dispositif et à digitaliser l’apprentissage, en proposant des solutions personnalisées, plus proches des besoins opérationnels, innovantes et adaptées aux contraintes budgétaires.
Prêt à Sweetcher ?

Cet article a 2 commentaires

  1. Bonsoir je souhaite créer des cours en ligne dans les métiers du secourisme incendie et domaine canin

    1. Alors bienvenue

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter
et recevez 17 guides pratiques


62 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer