Où intégrer les mots clés sur vos pages Web ?

Où intégrer les mots clés sur vos pages Web ?

Mettre en place la sémantique de son contenu et placer correctement les mots clés dans sa page web est l’un des critères d’optimisation les plus importants pour Google.
Sur Internet, à ce sujet on trouve tout et son contraire. C’est pourquoi j’ai minutieusement suivi les conseils des meilleurs référenceurs du web pour ne pas vous induire en erreur.
Vous l’avez compris, l’objectif de cette séquence est de vous apporter le petit plus qui vous permettra de bien positionner vos pages web dans les SERP de Google.

Module 2 > Étape 3 pour améliorer son référencement naturel : comment placer les mots clés ?

Comment mettre en place la sémantique du contenu ?

La hiérarchisation du contenu

Le langage HTML, langage informatique utilisé pour la publication de votre contenu sur Internet propose 6 niveaux de titres : De H1 à H6.
H1 : titre 1 de premier niveau, le plus important
H2 : titre 2 de second niveau
H3 : titre 3 de troisième niveau
etc. jusqu’à H6 : titre du sixième niveau

Comme leur nom l’indique, ces balises sont à utiliser pour des titres et des sous-titres et non pour suroptimiser une page Web dans le but d’un meilleur positionnement.

En d’autres termes, il ne faut surtout pas utiliser ces balises n’importe comment sous prétexte que Google donne beaucoup d’importance aux mots-clés qui y sont insérés.

marketing bienveillant

Certains pensent que deux <h1> sur la même page renforcent la pertinence des mots-clés insérés. C’est le contraire. À coup sûr, vous perdrez votre positionnement.
La balise H1, qui est utilisée pour le titre de chacune de vos pages, ne doit être présente qu’une seule fois.

Les balises H2, H3 … permettent de hiérarchiser le contenu. Elles ont un rôle de sous-titre. Vous comprenez donc que les balises H2 et H3 suffiront dans la très grande majorité des cas pour structurer votre contenu.

Concernant le texte, celui-ci est intégré dans un paragraphe entre deux balises : <p> texte </p>

Google donne beaucoup d’importance à cette hiérarchisation du contenu, car il considère que votre contenu offre un confort de lecture à vos lecteurs.

Pour bien placer ces balises au sein de votre page web, plusieurs règles sont à respecter :

1 – La balise H1 doit être la première balise de la page ( et une seule !)

H1 doit être le titre principal de la page. Évitez de mettre une balise H1 pour le logo.

2 – Il faut éviter de sauter un niveau de hiérarchisation.

Une balise Hn doit être suivie obligatoirement par une balise Hn ou une balise H(n+1). Exemple : après une balise H2, nous devons trouver une balise H2 ou une balise H3.
Une H3 peut être suivie par une H2 (si on a fini la section H2 précédente) mais si on descend, ça ne peut être que H4 et pas H5.

Toutes ces règles sur les balises Hn sont décrites plus précisément dans cet article :
Le guide sur les balises de titre.

hiérarchisation titre seo

3 – le nombre de titres du niveau inférieur ne peut être seulement de 1.

Il doit être de 0 ou au moins 2. Pourquoi ? Si vous utilisez des balises H2, H3, H4, c’est pour découper le texte en au moins deux parties.

Exemple. Si j’utilise une balise H2, je dois utiliser au moins deux balises H2 dans ma page. Si j’utilise une balise H3 après une balise H2, je dois utiliser au moins deux balises H3 dans ce bloc de texte.

sémantique contenu

4 – Le nombre de caractères d’une balise Hn ne doit pas dépasser environ 90 caractères.

Cette taille est un ordre d’idée. Ce qu’il faut comprendre, c’est qu’un titre doit avoir une taille réduite (ce n’est pas un paragraphe).

5 – Sur une même page, il faut éviter d’utiliser le même libellé plusieurs fois dans les balises H1-H6.

Où placer les mots clés ?

Il est très important de placer l’expression clé à optimiser et les mots connexes le plus haut possible dans votre page web.

conseils placer les mots clés

Contrairement aux idées reçues, dans la balise H1 il est préférable de ne pas afficher à l’identique l’expression-clé phare sur laquelle vous souhaitez positionner votre page Web, mais plutôt en la modifiant légèrement avec un ou des mots-clés connexes à celle-ci.

Google donne aussi une importance toute particulière au contenu du premier paragraphe.

En ce qui concerne le reste de l’arborescence du contenu présent dans les sous-titres H2, H3, etc., et le texte :

  • Votre expression-clé devra apparaître une ou plusieurs fois dans votre titre H2, H3, H4 suivant la longueur de votre contenu (taille de l’article).
  • Vos mots-clés et mots connexes devront apparaître de manière naturelle pour le lecteur.

La mise en gras d’un texte a peu d’importance dans le référencement. Toutefois, vous pouvez mettre en gras certains mots-clés de votre page web.
Tout en n’oubliant pas que vous rédigez en premier lieu pour le lecteur. Il est donc déconseillé de mettre en gras tous les mots-clés de votre page.

L’image et son attribut ALT (texte alternatif)

Ce texte alternatif a plusieurs rôles :

  • Il permet à un mal voyant d’afficher sur un navigateur spécialisé (en braille) le contenu de cette balise au lieu de l’image elle-même.
  • Sous certains navigateurs tels que Chrome et IE, il affiche une infobulle au passage de la souris.
  • Il ajoute aux images une description qui peut être lue par les moteurs de recherche (détermine le contenu de l’image à partir de son contexte).
  • Il permet à vos images d’être présentes sur Google images.
conseils placer les mots clés

Vu qu’une image ne peut être interprétée par un robot, Google utilise donc cet attribut pour identifier l’image.
Notez que son véritable objectif est d’améliorer l’accessibilité aux personnes atteintes de déficience visuelle.

Cet attribut a une importance pour le référencement surtout si l’image est cliquable (Image entourée d’un lien hypertexte).

Pour améliorer le positionnement de votre page, vous devez donc renseigner cet attribut tout en évitant de mettre un texte trop long. Si c’est justifié, intégrez votre expression-clé ciblée dans la balise « alt » (cette balise doit décrire au mieux l’image concernée).

Google préconise de ne pas dépasser 50 caractères, espace compris.

Note : vous pouvez aussi utiliser l’attribut ALT d’une image pour insérer votre expression-clé stratégique de votre site d’entreprise (voir étape 1 de ce module).

Méthodologie pour bien placer vos mots clés

Pensez « humain » et évitez de penser « Robot Google » !

Nous avons vu précédemment que vous deviez optimiser chacune de vos pages Web uniquement en utilisant une expression-clé ne dépassant pas 5 mots-clés.

Vous en conviendrez, optimiser une page Web sur autant de mots-clés sans dénaturer le texte est quasi impossible.

C’est la raison pour laquelle, au lieu de placer de la même manière votre expression-clé à tous les endroits stratégiques de votre page (title, url, H1, H2…, alt), il est recommandé d’utiliser des mots-clés connexes.

Pour arriver à un résultat efficace, sans y passer du temps, la meilleure méthode est de rédiger dans un premier temps son texte sans se préoccuper des règles d’optimisation Google. Vous éviterez ainsi de suroptimiser vos pages Web tout en fournissant à vos visiteurs du texte de qualité.

C’est la raison pour laquelle, je vous ai demandé de rédiger votre contenu avant que vous ayez pris connaissance de ce module de formation sur le SEO. 😉

La triplette du bourrin : URL / H1 / Title

Un référenceur bien connu, Laurent Bourrelly appelle cette suroptimisation : « la triplette du bourrin ».

L’URL

Par défaut comme beaucoup de CMS, Orson reprendra le contenu de votre titre H1 dans l’URL de votre page Web.

Comme nous vous l’avons vu précédemment (étape 2 de ce module), vous aurez donc à modifier cette URL présentée par défaut en enlevant :

  • les mots sans importance tels que les articles (le, la), les prépositions (à, de, par, pour) ;
  • et un ou plusieurs de vos mots-clés constituant votre expression-clé.

La balise H1 

Comme le stipule très bien Laurent Bourrelly, Google est à l’affût des expressions connexes pour déterminer la pertinence du contenu. Donc au lieu de reporter à l’identique votre expression-clé dans la balise H1, choisissez une expression connexe très proche à celle-ci (en utilisant un ou des synonymes).

La balise Title

Dans cette balise doit figurer votre expression-clé principale sur laquelle vous souhaitez optimiser votre page Web.

intégrer mots clés
Vous évitez de déclencher un signal d’alerte de suroptimisation
Important !

Du moment que vous avez modifié l’URL et si l’expression-clé visée n’est pas trop concurrentielle, vous pouvez aussi reporter à l’identique le titre (H1) de votre article dans la balise Title. Google ne sera pas fâché pour autant…

Si l’expression-clé visée est concurrentielle, il est préférable d’utiliser un texte différent de la balise Title.

Et surtout, Ce qu’il faut c’est éviter que URL = H1 = Title

⇒ Méthode d’optimisation

En ayant rédigé « naturellement » le contenu de vos pages Web, sans vous en rendre compte, vous avez inséré de nombreuses expressions-clés connexes à l’expression-clé visée.

Rappel : en ce qui concerne votre expression-clé stratégique (site d’entreprise), je vous conseillère de l’insérer à l’identique ou avec une expression connexe une à deux fois sur chacun de vos articles.

Pour éviter la suroptimisation, voici une méthode simple à appliquer :

placer les mots clés

Note : cette méthode d’optimisation n’est pas une méthode magique. Elle vous servira surtout à travailler votre champ lexical pour proposer un contenu de qualité aussi bien pour vos lecteurs qu’à Google.

Exemple pour bien intégrer vos mots clés

Imaginons que :

  • votre expression stratégique est : réaliser son site Web ;
  • le titre de votre article est  » Comment architecturer la navigation de son site Web « .

Vous souhaitez optimiser votre page Web sur l’expression clé suivante comprenant 4 mots-clés 1. construire ; 2. arborescence  ; 3. site  ; 4. Web.

Vos expressions & Mots connexes : organisation, structure, navigation, menu de navigation, hiérarchiser, carte de sites, architecturer, créer.

Balise Title : Construire l’arborescence de son site Web
Balise Description : Apprenez à élaborer l’arborescence et la navigation de votre site Web pour organiser efficacement vos différentes pages Web.
URL de la page : arborescence-site-Web

Intégration des mots-clés
Intégration des mots clés
Important !

L’intérêt est de varier au maximum les termes employés en utilisant des synonymes et des mots connexes.

Vous pourrez ainsi élargir votre champ lexical. Ce qui vous sera très bénéfique, car Google comprendra bien le sens de votre contenu et l’associera à d’autres requêtes précises, autres que votre expression-clé visée.

La densité des mots clés

Comme le dit si bien Matt Cutts :  » La densité des mots-clés ne sert à rien ».
Ne vous fiez pas à ceux qui suggèrent d’abonder son contenu avec une densité de mots-clés allant jusqu’à 10%.

Cette notion de densité (c’est-à-dire le nombre de fois qu’un mot-clé est répété par rapport au nombre total de mots dans une page) n’est pas aussi obsolète que le prétend Matt Cutts.

Bien entendu, abuser sur le nombre d’occurrences de mots-clés ne peut qu’être préjudiciable pour votre référencement et votre image de marque (répétition, manque de sens, style dégradé).

Par exemple, 10 occurrences sur un texte de 100 mots donnent 10% d’indice de densité. Imaginez, essayez de placer 10 fois les mots-clés…Ce qui rendrait votre texte peu pertinent pour le lecteur.

Cependant, votre texte, votre article doit contenir un minimum d’occurrences. D’après mes tests et aussi d’après les recommandations offertes par Yoast Seo de WordPress, l’indice de densité « serait » aux alentours de 0.3 à 0,6%. Très aléatoire…

Exemple : 5 occurrences sur un texte de 1500 mots donne un indice de densité de 0,3%

Calculer cette fameuse densité de mots-clés n’a donc que très peu d’intérêtIl n’y a pas un indice de densité optimal.

Il est préférable de ne pas abuser sur les répétitions de mots-clés en utilisant :

  • la méthode que j’ai décrites ci-dessus ;
  • un outil qui vous aide à adapter vos contenus aux attentes des moteurs de recherche.

Un outil d’assistance éditoriale

Pour définir un champ lexical exhaustif, vous avez par exemple l’outil 1.fr

Je vous conseille de l’utiliser uniquement pour enrichir un texte existant. Pour la création de contenu, ne laissez pas un algorithme remplacer votre cerveau.

Gratuitement, vous pouvez déjà savoir si votre article a un contenu assez riche suivant les champs lexicaux utilisés. Attention toutefois, certains mots proposés ne sont pas pertinent !
Personnellement, je ne l’ai pas encore utilisé. Mais c’est prévu…

Le mot de la fin

Dites-vous que la grande majorité de vos concurrents ne réalisent pas cette simple optimisation. Soyez original et rédigez des textes sur une seule thématique (en répondant à une question précise) entre environ 500 mots et 2000 mots.

marketing bienveillant

Sous 500 mots, votre texte n’aura pas assez de poids pour Google. Et au-dessus de 2000 mots, vous risquez de vous éloigner de votre thématique principale.
Ce qui ne vous empêche pas de produire des articles bien au-delà de cette limite…

Bien entendu, toutes ces recommandations ne vous suffiront pas pour vous positionner sur des mots-clés concurrentiels. La différence se fera sur les backlinks et les partages sur les réseaux sociaux.

Par contre sur des mots-clés peu concurrentiels en appliquant cette méthode d’optimisation de pages, vous aurez une très bonne longueur d’avance.Sachez par exemple que très peu de sites sont optimisés en utilisant la sémantique des balises, un des critères importants des exigences de Google.

N’oubliez pas que l’objectif de Google est de fournir à ses visiteurs le contenu qu’il recherche.
Donc pour chacune de vos pages web et articles de blog, réfléchissez à ces deux questions essentielles :

  • En quoi votre contenu est remarquable ?
  • Qu’apportez-vous de plus utile que vos concurrents ?

check list SEO

Maintenant, vous en savez assez pour rédiger un remarquable article de blog aussi bien pour vos lecteurs que pour Google.

Une superbe Check-list vous attend dans votre espace privé afin que vous ayez bien en vue toutes les actions à réaliser. (profitez-en, elle ne restera pas indéfiniment gratuite…)

C'est à vous...
1) Téléchargez la check-list pour rédiger un remarquable article de blog.

2) Pour placer efficacement les mots clés, suivez cette méthode d’optimisation pour chacune de vos pages Web. Tout en optimisant vos champs lexicaux.

< Étape 2/5 : Rédigez les balises Title et méta description

Étape 4/5 :  Optimisez le maillage interne de votre blog  >

Ne manquez plus rien !

Devenez Membre Privilégié

de Marketing Bienveillant

Je veux m’inscrire…

Thierry Dubois

Thierry Dubois

Business Partner Bienveillant du consultant freelance, formateur-coach en ligne. Objectif : vous accompagner à valoriser votre expérience et à générer un flux continu de clients qualifiés.

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter
et recevez 17 guides pratiques


63 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer