Comment optimiser le maillage interne de votre site & blog ?

Comment optimiser le maillage interne de votre site & blog ?

Cette optimisation SEO est souvent oubliée et pourtant le maillage optimisé des liens internes est très important : navigation avec des liens textes, insertion de mots-clés dans les libellés des liens, navigation transversale.
Une simple optimisation de votre maillage interne pourrait très bien vous faire gagner des positions dans les SERP. C’est l’objectif de cette séquence.

Module 2 > Étape 4 pour améliorer son référencement naturel : optimiser le maillage interne de votre site & blog

Le principe d’un maillage interne réussi

Avant de partir à la quête de nombreux backlinks, il est important d’organiser un maillage interne de son site pour donner de l’importance à certaines pages.

Plus ce travail est réalisé tardivement, plus il sera difficile à le mettre en œuvre. C’est la raison pour laquelle il est préférable  de penser au maillage interne dès le départ.

Le maillage interne de votre site d’entreprise & blog

Si vous avez bien suivi le module 1 « créer son site web », vous avez déjà pensé à bien structurer son arborescence.

Exemple de carte ergonomique simplifié d’un site d’entreprise & blog. Revoir étape 1 – Module 1

maillage interne d'un site web

Pour l’instant, en réalisant votre site d’entreprise & blog de cette manière, votre maillage interne est construit sur un modèle « généalogique ». C’est-à-dire que chaque rubrique (ou page) mère est reliée à ses enfants.

L’avantage de ce maillage classique est de rendre votre site ergonomique suivant une logique hiérarchique. Les articles de votre blog étant mis dans un répertoire (et non en sous-domaine) seront aussi un bon moyen pour contribuer à la popularité de l’ensemble de  votre site web.

Concentrons-nous uniquement sur le blog. Comme je vous le disais (module 1), c’est votre blog (et non votre site d’entreprise de quelques pages) qui vous permettra d’obtenir des positions dans les SERP de Google.

La structure de votre blog est conçue de cette manière :

  • Le sommet de l’arbre représente la page d’accueil.
  • Le premier niveau représente les pages web et vos différentes pages « rubriques » présentant les aperçus des articles.
  • Le deuxième niveau représente les articles.

Ce type de maillage interne trouve ses limites quand le niveau de profondeurs est supérieur à 2. En d’autres termes pour garantir un accès rapide aux contenus, un visiteur qui arrive sur votre page d’accueil devrait pouvoir atteindre n’importe lequel de vos articles en cliquant deux fois maximum.

Note : pour les gros sites du type e-commerce, la règle est de 3 clics.

L’impact de la pagination sur le maillage interne

La règle des deux clics

Le premier souci pour optimiser son maillage interne et respecter cette règle des 2 clics avec un blog tel que WordPress ou autres est la pagination des articles.

En fractionnant le contenu via la pagination, le seul réel avantage est d’accélérer la vitesse de chargement des pages. Mais pour le SEO, la pagination apporte de nombreux inconvénients :

  • Les balises Title et méta description de la page 2,3,4, etc. sont les mêmes que celle de la page 1.
  • Les libellés des liens « 1, 2 » ou « précédent, suivant » ne contiennent aucun mot-clé
  • Aucune de ces pages de pagination ne reçoit un backlink provenant d’autres sites

Et pour couronner le tout, très peu d’utilisateurs cliquent sur ces liens de pagination. Est-ce que cela vous arrive souvent de visiter des pages +2, +3… ?

pagination

Vous l’avez compris, il faut éviter de faire appel à la pagination. Dans le cas contraire, vous risquez d’augmenter radicalement la profondeur de votre blog (avec n niveau bien supérieur à 2). Et vos articles présents au niveau supérieur à 2 auront une faible performance SEO, donc des problèmes de positionnement.

Comment éviter ce problème de pagination ?

Il y a de nombreuses solutions plus ou moins complexes à mettre en place.
Voir cet excellent article : les solutions pour gérer la pagination

Le plus simple est d’afficher tous vos articles sur la page d’accueil.
C’est la solution que j’ai choisie sur Marketing Bienveillant. Jusqu’à l’affichage d’une centaine d’articles, cela ne devrait pas poser de gros problèmes en termes de vitesse de chargement de page (avec des petites images optimisées).

Au lieu d’afficher les articles sur la page d’accueil, La deuxième solution est de faire appel à une page statique (sur WP, voir Réglages > Options de lecture).

éviter la pagination

Sur celle-ci, pour éviter de dépasser deux niveaux, vous pouvez
– présenter par exemple vos dix derniers articles
– présenter vos rubriques.

Note : personnellement, je passerais à cette solution plus tard.

La structure en silo, la base d’un maillage interne réussi

L’univers sémantique

On a abordé l’importance de rendre tous vos articles facilement accessibles en deux clics. Mais cela ne suffit pas pour Google. Google va analyser la « crédibilité » de chacun de vos articles en tenant compte de son univers sémantique.

Il faut savoir qu’un site web qui traite de plusieurs thématiques avec un maillage interne qui va dans tous les sens ne répond pas aux exigences de Google ni des utilisateurs…

L’objectif d’une stratégie de Silo est donc de pouvoir traiter sur son blog plusieurs sujets sans compliquer la tâche des robots d’indexation et aussi par la même occasion augmenter le temps passé de l’utilisateur sur sa recherche initiale (donc une thématique précise).

En d’autres termes, vous devez traiter des sujets précis sur chaque thématique de votre blog. Et donc regrouper vos articles dans des sections bien distinctes. Pour que vous compreniez bien le principe  d’un maillage en silo, voyons ce schéma simplifié :

maillage interne d'un blog

Vous remarquez que les liens transversaux (une navigation transversale est une navigation qui ne suit pas l’arborescence du site – (voir étape 1 du module 1) sont tous dirigés vers des pages de même thématique (même silo). Ce qui permet aux robots d’indexation qui crawlent le site web d’identifier rapidement la thématique traitée. L’univers sémantique est ainsi respecté.

Dans le cas où vous insérez de nombreux liens entre plusieurs thématiques distinctes, les robots auront bien du mal à analyser la thématique abordée. Et donc, Google n’attribuera pas une bonne position à vos pages web dans les SERP.

Le cloisonnement sémantique a une grande importance pour améliorer votre référencement naturel. Imaginez et représentez chaque rubrique de votre blog comme un site web à part entière.

structure silo

En prenant cet exemple, avec un blog comprenant 3 rubriques, vous avez donc trois sites web à alimenter. Et si vous devez faire un lien du site 1 vers le site 2, il parait évident que le contenu des deux pages doit être complémentaire.

Dans la pratique, il est difficile de ne jamais faire de liens entre différentes sections d’un blog. L’idée est donc de s’autodiscipliner est dans faire le moins possible afin de préserver votre cloisonnement sémantique !

Réaliser un maillage entre deux sections d’un blog

Comme je vous le disais. Dans la pratique, il n’est pas simple de préserver ce cloisonnement sémantique à 100%.

Si on veut faire un lien vers une autre rubrique de manière exceptionnelle (pour maintenir la cohérence sémantique), alors il est plus judicieux à mon sens de le faire sur l’article le plus important de l’autre rubrique.

Exemple. Liens en rouge à réaliser
Article 5 (rubrique 2) qui pointe vers l’article conerstone de la rubrique 1
Article 8 (rubrique 3) qui pointe vers l’article conerstone de la rubrique 2

maillage interne page web

Présenter des articles complémentaires au contenu d’un article

Par exemple avec WordPress, vous avez la possibilité d’afficher en dessous de votre article des articles complémentaires. Il est impératif d’afficher des articles complémentaires de la même rubrique (pour préserver le cloisonnement sémantique).

Exemple : articles de la rubrique « boostez votre visibilité sur Google »

maillage articles complémentaires

Le maillage interne d’une rubrique

L’article conerstone

Si vous avez bien suivi toutes les étapes du module 1, vous devriez vous rappeler de ce schéma :

maillage interne d'une rubrique

Dès le départ, je vous ai demandé de rédiger un article de fond pour chaque rubrique de votre blog. Celui-ci doit offrir un réel bénéfice à votre clientèle ciblée, répondre à une question importante qu’elle se pose.

Un article « cornerstone » est un article important. C’est un article que vous souhaitez positionner sur une expression-clé stratégique. Ils doivent contenir un contenu explicatif et présenter de manière générale des aperçus du contenu des autres posts.

Et c’est à partir du contenu de votre article “cornerstone” que vous aurez à définir d’autres articles présentant un contenu plus précis lié à la thématique visée.

Donc au lieu de travailler sur plusieurs niveaux, comme c’est le cas pour un site d’information ou un e-commerce, l’astuce pour offrir du jus à votre article “cornerstone” est de le relier avec tous les autres articles de la thématique.

Le principe est de manipuler les liens internes de votre blog de manière à favoriser certains articles sur des mots-clés au détriment d’autres articles moins importants.

Selon le cas, les liens ainsi créés entre votre article « cornerstone » et les autres articles de la même thématique peuvent être :

  • Unilatéraux
  • bidirectionnels.

Cas 1 : Liens unilatéraux

liens unilatéraux

En faisant pointer l’article 1,2 et 3 avec des liens internes vers l’article 4, Google comprend que la page 4 a de l’importance dans le site web.

Note : vous comprendrez aisément qu’un article « conerstone » doit idéalement être accessible en un seul clic.

Cas 2 : Liens bidirectionnels

liens bidirectionnels
Maillage bidirectionnel

L’intérêt ici est de faire comprendre à Google que votre article « conerstone » est relié avec d’autres articles présentant du contenu complémentaire plus précis et détaillé.

Autre solution : maillage comme un livre

Imaginons que vous souhaitez réaliser un guide PDF sur une thématique précise. Dans ce cas, vous pouvez tout aussi bien, dans un premier temps, écrire et poster sur votre blog une suite d’articles en utilisant une navigation séquentielle.

navigation sequentielle
maillage interne comme un livre

Lorsque vous aurez fini votre liste d’articles, vous pourriez créer un article « sommaire » (qui peut-être un article « conerstone » ) et insérer un lien vers chaque article publié. Ainsi, vous aurez mis en place un maillage interne qui offrira une navigation optimisée aussi bien pour votre lecteur que pour Google.

Comment faire de bons liens internes ?

Comment choisir les ancres de vos liens internes ?

Pour réaliser le maillage interne de votre site & blog, vous devez connaître cette notion.

L’ancre d’un lien ou « l’anchor text » est le texte visible et cliquable d’un lien hypertexte par l’internaute ( le texte qui s’affiche à l’écran).

Pour les liens hypertextes, c’est à dire des liens cliquables qui renvoient vers une page web, Google prend en compte deux critères :

  • Les mots-clés insérés dans l’ancre du lien ;
  • Les mots-clés dans l’ancre du lien doivent être présents dans le contenu de la page d’arrivée.

Prenons un exemple pour une meilleure compréhension.
L’ancre du lien : comparatif logiciels
Cliquez ici pour voir notre  <a href="page-B.html"> comparatif logiciels </a>

Nous avons donc une page de départ qui fait un lien texte vers une page d’arrivée tout en optimisant la page d’arrivée sur des mots-clés :

ancre d'un lien

Tout comme pour le netlinking, l’ancre des liens de votre maillage interne doit rester le plus naturel possible. C’est-à-dire qu’il faut varier les textes du lien afin d’éviter la suroptimisation.

Le texte d’un lien peut être conçu de plusieurs manières (du moins efficace au plus efficace en termes d’information sémantique) :

  • Sans mot clé
    Ex. Lire cet article, cliquez ici, étape n, suite.
  • Sans mot-clé, avec une phrase avant ou après  
    Ex. Pour voir notre comparatif logiciels, <a href= »page-B.html »>cliquez ici</a>
  • Avec des synonymes ou mots connexes de l’expression à optimiser
    Ex. Comment bien choisir son logiciel ?
  • Une phrase plus ou moins longue comprenant les mots clés à optimiser
    Ex.Découvrez maintenant notre comparatif logiciels
  • Avec l’expression clé à optimiser
    Notre exemple initial :  comparatif logiciels

Chaque lien réalisé avec les exemples ci-dessus va transmettre du PageRank à la page réceptive. Le dernier exemple étant bien évidemment le plus efficace « sémantiquement », car l’ancre reprend à l’identique l’expression-clé  à optimiser.

L’erreur à ne pas commettre est d’utiliser trop souvent cette solution au détriment des autres. À savoir dans quelle proportion, il n’y a que Google qui pourra répondre réellement à cette question.

Important !
Évitez d’avoir toujours exactement le même texte dans vos liens qui pointent vers une page web donnée.

Variez au maximum vos ancres afin de rester le plus naturel possible aux yeux de Google et des visiteurs. De plus, grâce à cette variation d’ancres, vous optimiserez votre page de destination sur de nombreuses requêtes.

Note : pour faire un lien vers une page, vous avez aussi la possibilité d’utiliser une image. Dans ce cas, c’est l’attribut ALT de l’image qui fait office d’anchor text du lien créé. Il ne faut donc surtout pas oublier de le renseigner.

Ex. <a href="page-B.html"> <img src="image.png" alt="comparatif logiciels"></a>

Où placer vos liens internes ?

Sur une page web, vous avez plusieurs possibilités :

  • les placer au sein même de l’article ;
  • à la fin de l’article ;
  • dans la sidebar ;
  • dans le header et/ou le footer.

La première règle et la plus importance est que votre lien doit être placé à l’endroit le plus pertinent pour vos lecteurs. C’est une question de bon sens, il faut toujours privilégier des liens utiles et les placer le plus judicieusement possible pour l’internaute : un lien fondu dans le texte reste donc la meilleure solution.

La deuxième règle, comme nous l’avons vu, est de bien faire attention à respecter l’univers sémantique.
Par exemple, placer des liens vers des articles dans le footer (présent sur toutes les pages du blog) peut donc être une très mauvaise solution. Idem pour des liens dans la sidebar si vous avez qu’une seule sidebar pour l’ensemble de votre blog.

Combien de liens internes par page web ?

Comme vous le savez très certainement, en référencement naturel une page web est efficace si elle reçoit des liens externes (autres sites web) et des liens internes (autres pages du site).

Au minimum, il est donc logique que chacun de vos articles reçoive un backlink interne. Pour chaque nouvel article, pensez à inclure un lien hypertexte pointant vers l’un de vos articles publiés si son contenu s’y prête. Par exemple, lorsque vous aurez fini un article A, posez-vous la question si dans un article déjà réalisé B, vous ne pouvez pas offrir à vos lecteurs de l’information supplémentaire.

Lorsque vous aurez rédigé assez d’articles, essayez de faire en sorte que tous vos articles reçoivent au minimum deux liens internes.

En ce qui concerne le nombre de liens maximum par page (internes et externes), cela dépend de la quantité du contenu de celle-ci. Toutefois, il faut savoir que plus un article fait de liens vers d’autres pages web, plus l’impact de chaque lien est dilué (transmission du PageRank). À ce sujet, vous pouvez lire cet article.

Avez-vous besoin d’un sitemap ?

Un sitemap est un fichier XML qui liste les URLs d’un site web pour faciliter son indexation dans les moteurs de recherche. Cette technique est approuvée officiellement par les moteurs de recherche majeurs.

Un sitemap n’aura aucun effet sur le positionnement de vos pages web. Il sert uniquement à indexer plus rapidement vos pages web. De toute manière, Google suivra les liens de l’arborescence pour crawler votre site web.

En fait pour un blog comme le vôtre, vous n’en avez pas réellement besoin (sauf au départ…).

  1. Créez votre sitemap avec cet outil par exemple : XML Sitemaps
  2. Intégrez à la racine de votre site votre fichier xml
  3. Ajouter votre sitemap dans Google Search Consol
sitemap
Pour plus d’infos : Tutoriel sur le fichier Sitemap

Avez-vous besoin d’un plan du site ?

Il ne faut pas confondre un sitemap avec le plan du site. Un plan du site est une page HTML présentant l’arborescence d’un site. Côté performance SEO, le plan du site est une mauvaise solution, car tous les liens (toutes thématiques confondues) y sont intégrés.

Toutefois, pour offrir une vue d’ensemble de votre contenu à vos utilisateurs, vous pouvez réaliser une page web (ou plusieurs) qui présente les liens vers tous les articles de votre blog. Même si ce n’est pas très recommandé de le faire, personnellement j’ai décidé de vous proposer une page « Tout est Ici. Sommaire ». À mon sens, cette page est importante pour les personnes qui découvrent mon blog et/ou qui veulent trouver rapidement une information, un article…

Le mot de la fin

Pour vous garantir un bon maillage interne, tout commence par une bonne arborescence, que nous avons vue au module 1.

marketing bienveillant

Vous avez été prévenu… Votre réussite ne sera à la clef que si ce blog est suivi avec attention et transformé en actions méthodiques. Voyez mes articles comme une formation en continu, dont la cohérence d’ensemble fait la force…

Même si l’arborescence d’un site est construite de manière verticale (page accueil, rubrique, sous rubriques, articles), la distribution du linking doit se concevoir horizontalement.

Pourquoi ? Parce que :

  • Google privilégie les liens entre des pages qui traitent des mêmes thématiques ou tout du moins de thématiques complémentaires.
  • Google privilégie les liens présents dans le contenu d’une page web
  • Vous pourrez améliorer le positionnement d’une page profonde (un article de blog), présentant un contenu pertinent pour vos lecteurs.

Retenez que :

  • Plus votre page web est accessible (nb clics), mieux sera son positionnement SEO
  • Plus votre page web reçoit des liens internes, mieux sera son positionnement SEO
  • Plus votre page web reçoit des liens du même univers sémantique, mieux sera son positionnement SEO.

En général, un bon maillage peut être bénéfique en termes SEO uniquement si votre site web comporte de nombreuses pages. C’est pourquoi je vous recommande de produire à terme environ 100 articles (ordre de grandeur) sur une thématique de niche.

Vous avez donc à :

  • Créer de nombreux contenus
  • Créer des liens naturels et pertinents pour vos lecteurs
  • Variez au maximum les textes d’ancrage de vos liens
  • Créez un univers sémantique pour chaque rubrique de votre blog

J’espère vous avoir convaincu de l’importance du maillage interne et de le travailler dès le départ.

C'est à vous...

Pour l’instant ayant mis en ligne que 4 à 5 articles « understone » (si vous avez bien suivi mes recommandations du module précédent…), votre maillage interne n’aura aucune influence sur le positionnement de vos articles.

  • Revoyez vos pages web (site d’entreprise & articles) et créez des liens transversaux en faisant bien attention aux libellés des liens.
  • Prévoyez dans votre planning éditorial la production d’une série d’articles pour réaliser une navigation séquentielle. (du type livre)

Lorsque vous aurez mis en ligne une vingtaine d’articles, je vous conseille d’utiliser RM Tech pour :

  • identifier et supprimer les erreurs générées sur votre site web
  • analyser votre maillage interne
  • repérer les pages et les liens à améliorer

Même si vous n’avez pas encore mis en place votre newsletter (prochaine module…), je vous suggère d’indexer maintenant votre site d’entreprise & blog.
Note : avec WordPress, n’oubliez pas de décocher « Demander aux moteurs de recherche de ne pas indexer ce site » dans Réglages > Lecture

Pour faciliter l’indexation de votre site d’entreprise & blog, créez les deux sitemaps et ajoutez-les dans Google Search Consol

< Étape 3/5 : Placez vos mot clés dans vos pages web

Étape 5/5 : Construisez votre stratégie de netlinking  >

Ne manquez plus rien !

Devenez Membre Privilégié

de Marketing Bienveillant

Je veux m’inscrire…

Thierry Dubois

Thierry Dubois

Business Partner Bienveillant du consultant freelance, formateur-coach en ligne. Objectif : vous accompagner à valoriser votre expérience et à générer un flux continu de clients qualifiés.

Cet article a 2 commentaires

  1. Je m’attendais à une approche plus seo du sujet mais l’article est complet. Je le bookmark 😉

    1. L’approche est bien assez SEO 😉

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter
et recevez 17 guides pratiques


45 Partages
Partagez
Tweetez
Partagez
Enregistrer