Comment réaliser la conception des pages web de votre site & blog ?

Comment réaliser la conception des pages web de votre site & blog ?

Cet article a pour objectif de vous accompagner dans la conception de chacune de vos pages web de votre site d’entreprise et blog. Vous avez d’ores et déjà une vue synoptique de votre futur site web ainsi que le contenu de vos pages web.
Il s’agit maintenant pour vous d’entrer dans le détail et d’être capables de faire des choix avisés en termes des découpages des zones de contenu, en termes de formes, en termes de visibilité et de lisibilité du texte.

Module 1 > Étape 3 pour réussir son site web : réaliser la conception des pages web de votre site & blog

Les « zones chaudes » d’une page web

⇒ Leur importance

Afin de concevoir chacune de vos pages web (autres que les articles de votre blog), vous allez devoir définir des zones de contenu pour structurer la page. Avant de découvrir comment effectuer ce découpage (ou communément appelé « zoning »), il est important de se rappeler que tous les points d’une page ne sont pas égaux en termes de visibilité.
En effet, le visiteur qui arrive sur votre site, par nature pressé, sera attiré par certaines zones dites « chaudes » qu’il vous faut exploiter. Ces zones chaudes peuvent s’avérer essentielles pour conserver votre visiteur et diminuer votre taux de rebond, puisqu’un internaute met moins de 10 secondes à décider s’il souhaite poursuivre sur votre site.

⇒ Quelles sont les zones chaudes ?

Ces zones chaudes, endroits stratégiques de la page, sont au nombre de trois :

zones chaudes site web

La zone 1 correspond aux éléments situés dans le coin supérieur gauche. L’importance de cette zone est très intuitive, et celle-ci est bien exploitée dans 99% des cas.

La zone 2 se compose des tout premiers éléments que vous présentez dans le corps de votre page en fonction de votre objectif d’information et de conversion. Cette zone est en revanche souvent moins bien exploitée par les concepteurs de site novices.

La zone 3 regroupe enfin tous les éléments du corps de la page visibles sans avoir besoin de scroller. Ce sont tous les éléments présents sur la page instantanément lorsqu’on la découvre. La zone 3 inclut la zone 1 et la zone 2.

La ligne de flottaison représente la ligne imaginaire à partir de laquelle le visiteur sera obligé de scroller pour voir la suite. Elle représente donc la limite en dessous de laquelle AUCUN élément essentiel ne doit plus apparaître, et à partir de laquelle il faut laisser place uniquement à du contenu secondaire.

marketing bienveillant

Que mettre dans la zone 1 ?

Vous vous en doutez, cette zone est parfaite pour placer votre logo ainsi qu’une « Baseline » d’accroche qui le complète éventuellement.

Que mettre dans la zone 2 ?

Cette zone est certainement celle à laquelle vous devez prêter la plus grande attention.

conception pages web

Celle-ci contient le titre de votre page, lu cinq fois plus que votre texte. Le titre doit être court, très explicite, accrocheur, et inclure une expression-clé pour le référencement naturel.

Vous ajoutez ensuite le premier paragraphe. Souvenez-vous que sur internet la règle est de toujours fournir l’essence de l’information que vous apportez dès le début sans chercher à créer de suspense. Ce paragraphe est une accroche déguisée qui incite à poursuivre la lecture de la page. Il doit contenir impérativement des expressions-clés pour le référencement (voir prochain module).

marketing bienveillantVotre objectif c’est de conserver votre trafic et de le convertir.

Directement après votre premier paragraphe, vous ne devez pas entrer dans un texte long et descriptif. Vous devez immédiatement proposer quelque chose d’attirant et en rapport direct avec l’objectif de la page. Je parle ici de toutes les pages de votre site web et non les articles de votre blog.

Dans cette zone, vous pouvez inclure tous types de contenu multimédia, texte, image, vidéo en fonction du message que vous souhaitez faire passer à vos lecteurs.

Notez que si vous envisagez d’inclure une image dans cette zone, celles-ci sont moins regardées que le texte contrairement à ce que l’on pourrait imaginer. Il faut donc choisir un média directement en rapport avec le contenu, et ne pas chercher à illustrer à tout prix.

Mais surtout, un Call To Action doit être présent.  L’objectif est d’inciter vos lecteurs à réaliser l’action souhaitée. Demandez-vous pour chacune de vos pages web ce que vous souhaitez que votre visiteur accomplisse : qu’il…

  • télécharge votre livre blanc ?
  • s’inscrive à votre newsletter ?
  • s’inscrive à l’une de vos formations gratuites ?
  • remplisse une demande de devis ?
  • vous contacte par email ou par téléphone ?
  • s’inscrive à votre programme d’affiliation ?

marketing bienveillantSur une page web, vous pouvez intégrer plusieurs objectifs de conversion.
Cependant, dans cette zone 2, une et une seule action souhaitée doit être mise en avant : l’objectif N°1 de votre page.

La conception des pages web de votre site d’entreprise

⇒ Réalisation du découpage de vos pages web

Vous êtes capables dorénavant de positionner votre contenu efficacement dans les zones chaudes appropriées. Pour structurer et hiérarchiser vos contenus, il vous reste donc à savoir découper précisément une page web.

Le corps de chacune de vos pages web sera divisé en plusieurs blocs d’information, disposés les uns en dessous des autres. Un bloc est composé d’une à plusieurs colonnes. Le but étant que votre visiteur puisse en une fraction de seconde distinguer les différentes zones qui composent votre page web.

Pour concevoir avec méthode ce découpage, vous allez créer un document de travail appelé « zoning ». Ce document correspond à une version très simplifiée d’une maquette de votre page web. Vous serez ainsi assurés de ne rien oublier. Le plus simple est de faire ce travail avec un simple éditeur de texte tel que Word ou à la main sur du papier.

Pour vous aider dans cette conception des pages web, voici un exemple de zoning possible d’une page d’accueil :

conception pages web

⇒ Réalisation de vos pages web selon le CMS utilisé

Avec WordPress, vous avez par exemple Elementor comme constructeur de page. Vous pouvez aussi personnaliser un modèle de page proposé par votre thème WP.
Et dernièrement, nous avons Gutenberg : un nouveau éditeur de pages  qui permet de construire son contenu sous forme de blocs. Ce changement d’interface ne se fera pas sans douleur…

idees marketing bienveillantAvec le CMS Orson, vous aurez des modèles de page prêts à l’emploi pour concevoir vos différentes pages. Vous pourrez, sans difficulté, les personnaliser, ajouter ou supprimer des blocs selon vos besoins. Orson propose aussi de nombreux modules préconçus. Il vous suffira de les intégrer dans votre page web.

conception page web orson

Et une exclusivité d’Orson : à l’aide d’un système de « grilles », vous pourrez personnaliser à 100% vos pages. Cette approche (blocs, modules, grilles) permet de construire une page web en tenant compte des meilleures pratiques en termes d’ergonomie.

Important !
Deux conseils :

Ne pensez pas en termes de graphisme ou d’esthétisme. Avec les outils de création de sites, comme celui d’Orson (ou WP si vous avez de bonnes connaissances en informatique), vous pourrez construire vos pages entièrement sur mesure. Concentrez-vous d’abord sur la structure de votre propos.

Ne commencez surtout pas ce travail si vous n’avez pas encore rédigé le contenu éditorial exact de vos pages. Le choix des blocs et des colonnes est au service du contenu, et non l’inverse.

La conception des pages web de votre blog

Contrairement à la conception des pages de votre site web d’entreprise, la conception de votre blog peut-être pensé avant même d’avoir rédigé le moindre article. Toutefois, comme les pages de votre site web d’entreprise, il ne faut jamais oublier que la performance de votre blog ne repose pas uniquement sur son volume de trafic, mais aussi sur son taux de conversion.

⇒ Pensez comme vos utilisateurs !

La question à se poser : « quel est l’objectif N°1 d’un blog ? »
L’objectif N°1 de votre blog est d’obtenir des contacts, des personnes qui s’abonnent à votre newsletter afin de les fidéliser.

marketing bienveillantQuant à vos visiteurs, leur objectif N°1 n’est certainement pas de vous offrir dans un premier temps leurs adresses mail.

Afin de ne pas diminuer vos taux de conversion (autres que l’abonnement à la news), il est donc important de bien se mettre dans la peau de vos visiteurs. Et ainsi répondre à ses différents besoins.

Les nouveaux visiteurs voudront découvrir :

  • qui vous êtes ?
  • le pourquoi de votre blog ?
  • quelles sont les thématiques abordées sur votre blog ?
  • vos articles et votre meilleur contenu gratuit.

Les visiteurs qui ont aimé votre contenu voudront :

  • s’abonner à votre newsletter ;
  • vous suivre sur les réseaux sociaux ;
  • prendre connaissance de vos produits et services payants.

⇒ Avec ou sans sidebar ?

Pour un blog, vous avez deux types de contenu :

  • Les catégories : regroupement des articles en fonction de la thématique abordée ;
  • L’article seul : le contenu de l’article avec sa zone commentaire.

conception pages blog

La question à se poser : doit-on installer ou supprimer une sidebar sur les pages « Catégories » et sur les articles ?

Pour ma part, je pense qu’il n’y a pas de réponse absolue. Tout dépendra de vos besoins, de quelle manière vous souhaitez structurer votre blog pour votre lectorat.

Par exemple, pour ce blog, mon objectif à terme est qu’il devienne un site d’information de référence pour les formateurs en ligne. J’ai donc pris la décision de garder la sidebar pour améliorer la navigation. Ainsi, ce choix me permet de maintenir une arborescence proche de celle d’un site d’information : avec un menu à droite.  Par habitude, je préfère aussi placer la barre latérale à droite et non à gauche (comme la plupart des sites d’information).

Bien que je recommande d’utiliser une barre latérale pour votre blog, vous n’en avez pas besoin (pour augmenter le taux de conversion à vos différents objectifs) pour :

  •  les pages de votre site d’entreprise : page d’accueil, pages prestations, etc. ;
  • les pages de vente.

Néanmoins, je remarque que de nombreux blogueurs ont décidé de supprimer cette sidebar. C’est la tendance…
Pourquoi ? 
Concrètement, on lui reproche quatre choses :

  • De distraire l’attention du lecteur (diminution du taux de conversion : nb de contacts)
    Ce n’est pas l’objectif N°1 de vos lecteurs
  • D’être un fourre-tout sans réelle utilité
    → Oui si celle-ci est mal conçue
  • d’augmenter le temps de chargement de la page web
    → Oui mais ce temps supplémentaire est dérisoire
  • présenter un contenu secondaire pour les mobiles
    → Oui mais placé à la fin du contenu, ce n’est pas réellement gênant

C’est à vous de peser le pour et le contre selon vos besoins. La question à se poser maintenant est « comment bien concevoir sa sidebar ? »

⇒ La conception de votre sidebar

Il n’existe pas de modèle préconçu à suivre pour la concevoir. Sachez toutefois que plus vous limiterez le nombre de widgets, le nombre d’options possibles, plus votre visiteur sera susceptible de réaliser l’action souhaitée.

Néanmoins, votre sidebar présente obligatoirement plusieurs objectifs afin de répondre à différentes questions que se pose votre lecteur (comme nous venons de le voir) :

  • Formulaire d’inscription au news ou lien vers une page d’inscription (objectif principal)
  • Liens vers les différentes thématiques de votre blog (amélioration de la navigation)
  • Liens vers vos meilleurs contenus que vous souhaitez bien référencer (contenus Cornerstone)
  • Liens externes vers vos formations gratuites ou d’appel (plateforme de formation ou page de vente)
  • Lien vers qui vous êtes (votre bio), le pourquoi de votre blog
  • Liens vers vos réseaux sociaux

Note : bien entendu, vous n’êtes pas obligé d’y inclure tous ces liens dans votre sidebar. Tout dépendra aussi des éléments qui figurent déjà dans votre header.

Je me répète, une sidebar sert à améliorer l’expérience utilisateur. Il faut donc faire attention à aider vos visiteurs à se familiariser avec votre contenu sans y accumuler des éléments qui ne servent à rien tels que :

  • un champ de recherche (sauf si vous avez énormément de contenu) ;
  • les derniers commentaires : aucune utilité ;
  • le nuage de liens : à éviter ;
  • la bannière publicitaire (sauf si c’est un élément important de votre monétisation).
Le saviez-vous ?
Sur la plupart des blogs, le formulaire d’inscription à la newsletter est présent en haut dans la sidebar. C’est bien entendu, un très bon emplacement pour inciter vos lecteurs à s’abonner à vos news. Cependant, vous serez peut-être surpris que ce formulaire d’inscription placé dans la sidebar  apporte en général très peu d’emails.

Pourquoi ? Le lecteur ne vous connaît pas et rien ne l’incite donc à laisser son mail, à suivre vos actualités. Pour inciter le lecteur à laisser son mail, il faut proposer autre chose que l’abonnement à une news tel que le téléchargement d’un cadeau (guide PDF par exemple).

Note : pour l’instant, je ne vous parle pas des popups ou autres. On verra ça dans le troisième module sur l’emailing.

⇒ La conception de votre page « article »

A la fin de votre article, il est important d’y inclure votre CTA pour l’abonnement à votre newsletter.
Pourquoi ? Le visiteur qui voit votre CTA est celui qui a lu votre article. Il est donc susceptible d’être intéressé à s’inscrire à votre newsletter.

Pour augmenter de manière significative le taux de conversion de votre news, placez aussi un CTA vers le haut de votre contenu de votre article. Pourquoi ? Un grand nombre de lecteurs ne lisent pas les articles jusqu’au bout…

conception page articleDe plus, pour poursuivre sa lecture sur votre blog, il est intéressant d’y inclure, en bas de chaque article deux ou trois articles de la même thématique (je dis bien même thématique : important pour le SEO, j’y reviendrais…)

La conception des pages web au service de l’utilisateur

Pour offrir une bonne expérience utilisateur à vos visiteurs et éviter qu’ils ne se posent des questions du type : « Où dois-je cliquer ? Comment trouver ce que je recherche ? » plusieurs règles fondamentales sont à respecter.

⇒ Les théories de la perception

La théorie Gestalt (qui signifie « forme » en allemand) définit, entre autres, les principes de la perception visuelle.  En ergonomie, on utilise ces principes pour organiser des éléments, rassembler des informations ou encore pour donner du sens à des formes. Pour vous, deux lois sont particulièrement importantes à connaître :

1 – La loi de proximité

Deux choses proches semblent associées, deux choses éloignées semblent différentes. Sur une page web, plus on rapproche deux éléments, plus votre visiteur pensera (inconsciemment) qu’ils ont un point commun.

Exemples qui répondent à cette loi :

  • Les éléments d’une liste à puces ;
  • Les éléments d’un menu déroulant ;
  • Le texte inséré dans un espace appelé « bloc de textes ».

2 – La loi de similarité

Notre cerveau à tendance à regrouper les choses qui se ressemblent (taille, forme, couleur). Afin d’éviter la confusion, retenez que tout ce qui se ressemble doit se comporter de la même manière.

Exemples qui répondent à cette loi :

  • Les blocs de texte ayant la même couleur de fond indiquent qu’ils apportent le
    même type d’information ;
  • Les liens hypertextes en bleu indiquent qu’ils sont cliquables ;
  • Les boutons d’actions de même couleur indiquent qu’ils sont de même nature ;
  • La couleur et la taille des titres indiquent le même niveau d’importance.

Une page web n’est en fait qu’un ensemble de formes mises les unes à côté des autres. L’application des théories de la perception facilite la lecture et la compréhension d’une page web.

Important !
Lorsque vous aurez choisi tous les éléments qui vont constituer votre page web, vous devrez les organiser. Vous devrez découper votre page en plusieurs blocs d’informations, en zones clairement distinctes (navigation, contenu, formulaire, bouton d’action…).

Votre visiteur doit pouvoir en une fraction de seconde distinguer les différentes zones qui composent votre page web.

Tous les éléments d’une page web n’ont pas la même importance. Votre page ne doit pas être trop homogène. Il faut accentuer les zones les plus importantes (taille, couleur, encadré…). N’oubliez pas que l’essentiel d’une page web est lié à son objectif de conversion.

⇒ Une bonne conception de vos pages web passe par la visibilité de vos textes

1 – Détachez votre information en plusieurs paragraphes

  • Écrivez de petits paragraphes. Idéalement, un paragraphe ne devrait pas dépasser 500 signes. Oubliez les longs paragraphes, des gros pavés de texte indigestes à la lecture.

2 – Utilisez des titres et des sous-titres

  • Écrivez des titres accrocheurs. En mettant des sous-titres entre les différents paragraphes, vos visiteurs auront un aperçu global de l’information en un seul coup d’œil.
  • Ne mettez pas trop d’espace entre le sous-titre et le texte qui suit (le rôle d’un sous-titre est d’introduire un paragraphe).
  • Utilisez la couleur pour illustrer la hiérarchie du contenu.

visibilité texte page web

3 – Aérez vos textes

Un écran ne doit être rempli qu’à 50% de texte et de graphique. Le reste est consacré au fond d’écran.

Faites respirer la page avec des :

  • espaces vides qui reposeront le lecteur ;
  • visuels en rapport avec le contenu de la page web ;
  • listes à puces.

4 – Soignez la présentation de vos textes

  • Évitez les textes avec des lignes trop longues (90 caractères maxi/ligne).
  • Écrivez des phrases courtes en gardant les mots essentiels. Ne surchargez pas vos pages d’informations inutiles.
  • Soignez le contraste entre la couleur de vos textes et celle du fond de votre page web.
  • Utilisez la couleur ou la mise en gras pour les mots importants (ne pas utiliser la même couleur que celle utilisée pour vos liens hypertextes).

couleur pour conception pages webL’utilisation de la couleur
Limitez le nombre de couleurs pour éviter l’effet de « sapin de Noël » qui s’apparente à de l’amateurisme.
Utilisez la couleur quand celle-ci aide à la compréhension de l’information ( exemple : pour illustrer la hiérarchie du contenu).

5 – Mettez en évidence vos liens cliquables

  • Dirigez vos visiteurs grâce à des clics logiques, parfaitement identifiables (ex : texte souligné en bleu, image intuitive…)
  • Augmentez la taille des boutons d’action (envoyer, télécharger…)
  • Ne mettez pas des icônes qui laisseraient penser à vos utilisateurs qu’ils seraient cliquables.

⇒ Règles typographiques à respecter

1 – Police de caractère :

  • N’utilisez pas plus de 3 polices de caractères différentes.
  • Privilégiez les fontes sans sérif : Arial, Verdana, Georgia…
  • Évitez les polices de caractères spéciales.

2 – Taille de caractère :

  • Utilisez une taille suffisamment grande. 10px minimum pour le texte
  • Mettez en avant les titres et sous-titres en jouant sur la taille des caractères.

3 – Italique :

  • À utiliser pour les « citations » ou pour présenter des remarques complémentaires au texte principal. Pour votre texte, évitez l’italique, car la lecture à l’écran est plus difficile.

4 – Soulignement :

  • En général, il faut éviter de souligner du texte autre que les liens hypertextes.
    Néanmoins, vous pouvez souligner des titres (H2, H3…) si vos liens hypertextes sont visuellement différents. Comme dans cet article, par exemple.

marketing bienveillantImprégniez-vous de ces différents conseils fondamentaux à respecter et la conception de vos pages web en sera améliorée.

Le choix de votre identité visuelle

Votre web design devra être un compromis entre une présentation possédant un graphisme permettant de donner une crédibilité et une image de marque à votre entreprise et une navigation sobre permettant à vos utilisateurs de trouver facilement ce qu’il cherche.

identité visuelle site web

L’identité visuelle de votre site web doit permettre à l’utilisateur de reconnaître du premier coup d’œil votre marque. En d’autres termes, l’utilisateur doit reconnaître votre site d’entreprise.

⇒ Pour traduire votre identité visuelle :

Vous devez mettre en place une charte graphique cohérente pour l’ensemble du site définissant les éléments graphiques suivants :

  • Choix des couleurs (couleurs prédominantes, couleur du fond d’écran) ;
  • Taille, couleur et apparence des textes ;
  • Images et boutons du site ;
  • Positionnement des informations suivant votre maquette ergonomique.

Vous devez choisir des couleurs adaptées à votre domaine d’activité, aux couleurs de votre entreprise (notamment aux couleurs de votre logo).

Quel que soit le choix des couleurs, il est recommandé de définir une couleur prédominante, représentant la majeure partie de la page web, et une ou plusieurs couleurs secondaires plus dynamiques (plus vives), en moindres proportions, afin de mettre des éléments en exergue.

La couleur dicte une ambiance globale, un look et fournit des émotions (perceptives et affectives) aux visiteurs. Il est donc important de les choisir en connaissance de cause.

La couleur d’arrière-plan jouera le rôle majeur en termes de contraste. C’est à partir de cette couleur que vous pourrez déterminer les autres couleurs de votre site, les couleurs de votre texte, des éléments de navigation…

contrastes pages web

⇒ Le choix des couleurs doit aussi correspondre aux symboliques associées :

design pages web
Usage des couleurs dans les logos
couleurs pour pages web
Signification des couleurs
Important !
1) N’utilisez pas plus de trois couleurs différentes pour votre site afin de respecter le critère de sobriété

2) Choisissez un bon contraste de couleurs. Exemple : texte noir sur fond blanc.

3) Choisissez une palette de couleur cohérente. Ne faites pas de faute de goût en utilisant des couleurs qui ne se marient pas entre elles… Avec Orson, vous pourrez utiliser leurs ambiances préconçues.

4) Choisissez des couleurs en fonction de votre cible. Votre site s’adresse-t-il à un public jeune et dynamique, s’inscrit-il dans une tendance sérieuse, sportive, de loisir ?

5) Faites preuve de professionnalisme. La qualité de votre charte graphique influencera la crédibilité de votre site internet.

6) Soignez vos visuels. Vos photos doivent être en rapport avec le contenu et optimisées pour ne pas être longues à charger ( outil à utiliser : TinyPNG).

7 jours chrono pour concevoir et réaliser votre site web

Pour créer votre site web, trois solutions s’offrent à vous :

Un éditeur de sites : conception et gestion des pages web très simplifiées

cms orsonEn une semaine, votre site web sera conçu et mis en ligne !

Je vous suggère de créer votre site avec le CMS Orson (20€/mois). Orson propose une interface intuitive, en français et 100% personnalisable contrairement à d’autres éditeurs tels que Wix, Jimdo ou encore Weebly (pensez SEO…). Leur service client est très réactif. Vous serez donc très bien accompagner pour mettre en place votre site web.

Le CMS WordPress :

cms wordpressWordPress est un formidable CMS open source et est recommandé (à tort) comme un outil facile et gratuit.

Cette solution est à envisager uniquement si vous avez de bonnes connaissances en informatique (HTML, CSS, PHP). Dans le cas contraire, stress et mal de crâne garanti…

Faire appel à un prestataire : Gain d’efficacité et d’optimisation !

Je vous suggère fortement de passer par un prestataire pour bien concevoir vos pages web. N’oubliez pas que votre objectif est de monter une affaire qui rapporte ! Comme tout entreprise, celle-ci demande un minimum d’investissement.
Vouloir tout faire soi-même est l’une des grandes erreurs à ne surtout pas commettre. Il est fini le temps de l’amateurisme pour réussir sur le Web. C’était encore possible, il y a quelques années. Plus MAINTENANT !

  • Orson  vous propose de co-créer votre site vitrine et/ou votre blog : 90€/mois.
  • WordPress : comptez environ 1500 € H.T. Et, vous aurez aussi, le cas échéant, à prendre un contrat de maintenance pour les mises à jour & sécurité (300€/an environ). 

Un cahier des charges prêt à l’emploi pour bien concevoir vos pages web.

Le cahier des charges est un document qui vous permet de formaliser noir sur blanc la trame de votre futur site & blog. Pour bien définir le cadre de travail de votre prestataire chargé de réaliser votre site web, le cahier des charges doit être précis afin que votre site web réponde exactement à vos attentes.

Accédez à mon exemple de cahier des charges. Comme toutes les autres ressources gratuites que je vous propose, il est accessible dans l’espace privé de ce blog.

cahier des charges site web
 

Pour l’instant, pensez à la conception de vos pages web et la mise en ligne de votre site web sans vous préoccuper pour le moment : 

  • des balises (title et description) pour le référencement ;
  • de l’intégration de vos formulaires d’inscription (newsletter) ;
  • des gadgets pour améliorer le taux de conversion à votre news

Votre site est en ligne (sans l’indexer sur les moteurs de recherche), passez à l’étape suivante.

< Étape 2/7 : rédigez le contenu éditorial de votre site d’entreprise

Étape 4/7 : élaborez votre stratégie de content marketing >

Comment réaliser la conception des pages web de votre site & blog ?
5 (100%) 5 votes

Ne manquez plus rien !

Devenez Membre Privilégié

de Marketing Bienveillant

Je veux m’inscrire…

Thierry Dubois

Business Partner du freelance, formateur-coach en ligne. Objectif : vous accompagner à valoriser votre savoir et à booster votre visibilité sur le Web

Cet article a 2 commentaires

  1. BONJOUR
    Je vs remercie pour ces informations très concrètes, facile à comprendre pour une néophyte, j ‘ai crée un site mais il ne me semble pas optimum au regard des informations lues!
    Cordialement

    1. Bonjour Josiane,
      Effectivement, vous avez beaucoup de choses à revoir

      Accroche : pas assez spécifique ou ajouter une sous accroche

      menu : boutique, commande, panier –> Vous ne faites pas de l’e-commerce
      Menu déroulant pour le blog, juste les catégories / ne pas présenter les articles dans ce menu

      Page à propos : trop de caractères / ligne, lisibilité à revoir, pas convaincant
      Article : mise en relief, objectif de conversion ?

      Référencement : avec des id et non des URL propres

      etc. Étudiez bien toutes les étapes que je vous propose. Courage !!

Laisser un commentaire

Abonnez-vous à la newsletter


Fenêtre modale pour formulaire SG 01

Notez cet article

10 Partages
Partagez10
Partagez
Tweetez
Enregistrer
+1